Google Shopping devient payant et se met au Trusted Feed ! | 1ère Position

Google Shopping devient payant et se met au Trusted Feed !

Rédigé manuellement le 1 juin 2012 par

Le moteur de recherche Google Shopping

C’est une première chez Google à double titre ! Pour la première fois de son histoire le moteur de recherche décide de passer un service entièrement gratuit, en mode payant, du jamais vu !

Il s’agit du service Google Shopping un comparateur de prix, après leur premier échec dans ce domaine avec Froogle en 2002 et après avoir clairement pénalisé les comparateurs de prix avec sa mise à jour Panda, Google va désormais proposer un mode de référencement payant similaire via le principe de trusted feed ou paid inclusion.

Un comble car GG avait jusqu’alors décrié ce principe d’indexation payante quand Altavista, Yahoo ! puis Voilà l’avaient mis en place au milieu des années 2000 avant d’arrêter ce service quelques années plus tard, faute de succès.

Il est donc étonnant de voir ce virage à 180° effectué par le moteur et remettre au goût du jour le principe de référencement payant, différent du principe de liens sponsorisés.

Le retour du trusted feed et paid inclusion

Nous parlions déjà en 2005 puis en 2007 sur notre blog des dérives de ce mode de référencement payant (Trusted Feed : Droit au Spam et publicité déguisée) par trusted feed et dont voici la définition :

Le Trusted feed est une technique de référencement payant disponible sur certains moteurs de recherche (essentiellement Yahoo!). Cela consiste à faire remonter des pages web sur des requêtes précises parmi les premières positions du référencement naturel.

L’alimentation des moteurs de recherche se fait automatiquement et en continu par la soumission de listes de produits sous format XML. Le modèle économique de cette stratégie marketing repose sur le Coût Par Clic (CPC). (Source : Wikipédia)

La nouvelle intégration de Google Shopping

A titre d’exemple, voici à quoi ressemble une page de résultats aujourd’hui en France et intégrant des résultats de Google Shopping :

Résultat en France

Dans un avenir proche, voici maintenant à quoi va ressembler la nouvelle intégration des résultats issus de Google Shopping dans les SERPs du moteur :

Résultat sur Google.com

Un comparateur de prix comme les autres

Comme souvent pour justifier ce changement et la mise en place d’un mode payant, Google indique qu’« Il s’agit de fournir les meilleures réponses pour les personnes à la recherche de produits et d’aider les marchands à se connecter avec les bons clients », selon Sameer Samat, vice-président de la gestion des produits.

Pourtant il s’agit bien de privilégier les annonceurs qui paieront pour voir leurs produits positionnés, se mettant ainsi en porte à faux avec le principe de base d’un comparateur de prix qui consiste à mettre en avant les produits des sites marchands ayant les meilleurs tarifs, de manière objective.

A l’époque de Froogle, le moteur indiquait d’ailleurs sans ambigüité dans son moteur de comparaison de produits : « Nous ne facturons pas les commerçants pour l’inclusion dans Froogle, nos utilisateurs peuvent parcourir les catégories de produits ou effectuer des recherches de produits en toute confiance car les résultats que nous fournissons sont pertinents et impartiaux ».

Le déploiement de Google Shopping

Le déploiement est prévu durant cet été sur Google.com et la mise en place définitive du nouveau système Google Shopping aura lieu pour la fin de l’année 2012 avant d’être répliqué dans tous les autres pays du monde vraisemblablement début 2013.

Dans le même temps le moteur va également intégrer à cette occasion les Trusted Stores qui est le label de confiance pour les boutiques respectant les critères de ce nouveau programme. Les e-commerçants seront également en mesure de mettre en avant des offres spéciales et des promos.

En attendant, et pour inciter les marchands à utiliser Google Shopping, le moteur propose 2 offres limitées jusqu’au 15 août 2012 :

– Tous les commerçants qui créent des « Offres de produits » (Product Listing Ads) recevront une remise de 10% jusqu’à la fin de l’année,

– Pour les sites marchands utilisant déjà le service « Offres de produits », ils obtiendront un crédit de 100 $ en remplissant le formulaire suivant.

Les impacts à venir

Bien sur, il n’y a pas que de mauvais coté à cette mise en place du service payant, car comme l’indique Google le fait de payer va à la fois permettre aux marchands de bénéficier d’une meilleure qualité de service mais également les pousser à fournir des résultats et des données plus fiables.

De plus comme il s’agit d’un nouveau service pour générer des revenus au moteur, les résultats Google Shopping se trouveront intégrés dans une place de choix, à savoir juste en dessous des liens commerciaux qui est la zone la plus cliquée par les internautes, mais forcement au détriment des résultats naturels qui vont encore continuer de descendre au niveau de la ligne de flottaison…

Finalement, ce changement de stratégie n’est peut être pas si étonnant que cela, car, entre l’arrivée de Google Search Plus Your World, ainsi que la recherche sémantique via le Knowledge Graph, il semblerait que le moteur soit en train de délaisser l’exploitation de la colonne de droite avec des liens sponsorisés pour mettre en avant ses nouveaux services autour de Google+ et qu’il lui fallait trouver de nouveaux emplacements à monétiser, comme cela va prochainement être le cas avec Google Shopping.

Exemple lors d’une recherche en France sur la Tour Eiffel :

Tour Eiffel sur Google France

Et une recherche sur Restaurant Aix les Bains :

aix-les-bains

Ou encore sur eiffel tower sur Google.com avec l’intégration de la recherche sémantique :

eiffel-tower

Autre effet de bord avec tous ces changements récents dans la colonne de droite de ses pages de résultats, c’est le risque probable d’une inflation du CPC pour apparaître dans les 3 premières positions des liens en haut de page (emplacement premium).

A lire ailleurs :
– Google Product Search To Become Google Shopping, Use Pay-To-Play Model par Danny Sullivan
Google Shopping adopte un modèle payant par Olivier Andrieu
Après avoir affaibli la concurrence, Google fait passer les marchands à la caisse par Numerama

Et vous que pensez-vous de ce changement dans la stratégie de Google ?

Par David Degrelle

Fondateur, Ex-président de 1ère Position.

Partager et noter cet article !







23 commentaires pour “Google Shopping devient payant et se met au Trusted Feed !”

  • Par Beertime , le 1 juin 2012 à 17:25

    Les résultats naturels descendent de + en + bas, on ne va bientôt plus les voir. :D

    Il faudrait que Google sorte le scroll infini pour remédier à ces mises à jour. ça ne m’étonnerait pas que ce soit prévu dans les papiers.

  • Par Le juge lemusclereferencement.com, le 1 juin 2012 à 20:03

    « don’t be evil » qu’ils disaient.

    Quand je pense a toute la critique googlienne a propos du programme Yahoo SSP. Décidément depuis que Larry Page a repris la barre rien ne va plus chez Gégé… UN concurrent digne de ce nom voila ce dont on a besoin et le plus tot sera le mieux

  • Par David Degrelle 1ere-position.fr/blog, le 1 juin 2012 à 20:15

    @Le Juge : Comme tu dit il semble loin le temps du « don’t be evil ».

    Après je ne crois pas possible l’arrivée d’un concurrent sérieux à GG et pourtant on en a vu passer quelques-uns déjà…

  • Par Sylvain / AxeNet , le 1 juin 2012 à 23:42

    C’est marrant, ça me fait déterrer un article de 2009
    http://blog.axe-net.fr/google-pourrait-supprimer-les-resultats-naturels/
    Je me demande si on y viendra pas un jour, et comme David le dit, je ne vois point poindre de concurrent sérieux à l’horizon.

  • Par Ben , le 2 juin 2012 à 00:01

    C’est pas google qui pénalise les sites qui mettent trop de bloc adsenses au dessus de la ligne de flottaison ?

    C’est pas google qui pénalise les comparateurs de prix car ils ne sont pas soit disant pertinant du fait de leur classement basé sur le CPC.

    C’est beau les positions dominantes.

  • Par axel / agence id meneo id-meneo.com, le 2 juin 2012 à 14:53

    Déjà que c’était galère de créer les xml si en plus il faut payer… Je me demande si gg ne se tire pas une balle dans le pied en mettant de plus en plus de côté son service principal et qui à fait son succès initial. On va finir avec un Bing 2!

  • Par Destination High Tech destination-hightech.com, le 2 juin 2012 à 15:25

    C’était trop beau pour rester ainsi ….
    le e-commerçant qui faisait le maximum pour tenir des prix corrects avait ses produits en 1ère position sur shopping mais si ce service devient payant c’est les consommateurs au final qui payeront google indirectement.
    quand on vend des produits à 0.79cts livré pas évident d’y inclure une marge pour payer les comparateurs de prix .
    Est ce que tu as eu des informations sur la tarification ?

  • Par Samuel hounkpe-media.fr, le 2 juin 2012 à 16:46

    Décidément les marchés boursiers nous poursuivent dans les derniers recoins, car c’est bien cela qu’il faut voir, si google est toujours plus affamé d’argent frais, c’est pour satisfaire l’actionnariat et avoir un action qui continue de monter.
    En gros ne pas connaître la bérésina ridicule du titre de facebook …
    Encore une modification qui favorise les gros au détriment des nouveaux arrivés et autres indigents ayant pour seuls moyens l’ambition, le travail et les idées!

    Triste.

  • Par Olivier@Google dangereux ? media-camp.fr/blog/referencement/google-mi-ange-mi-demon, le 2 juin 2012 à 22:43

    Ils commencent à franchement me gonfler chez Google avec leurs conneries !!

    Va falloir que quelqu’un y mette un terme et les ramène à la réalité. Ils veulent tout bouffer et abusent gravement de leur position dominante.

    Je verrais bien un démantèlement suite à une procédure anti trust…

    Sérieux, on va où comme ça ? Que va devenir le web quand il n’y aura plus de résultats naturels et qu’on nous présentera que le mieux disant dans les SERPs ?

  • Par Cédric G. effi10.com, le 4 juin 2012 à 09:05

    Bonjour

    Oui, « don’t be evil »… Mais bien sûr. Tant qu’à se la prendre bien profonde, je me demande si je ne vais pas au final acheter des actions Google : ainsi, ce que je perdrai d’un côté, je le regagnerai de l’autre :-(

    Cela devient du délire pour positionner du e-commerce sans payer et sans tomber dans les filtres qui se suivent et se ressemblent. Finalement ce sont ceux qui paieront toujours plus qui seront devant : rien ne change au final !

    Vivement la concurrence… Mais je n’y crois pas une seconde, en tout cas pas à court terme.

  • Par Marco legraindeweb.fr, le 4 juin 2012 à 09:56

    Ce qui est vrai avec les requêtes liés à Google shopping l’a déjà été précédemment avec des requêtes géolocalisées, dans le sens ou on retrouve souvent le bloc Google Maps juste en dessous des liens sponsorisés, renvoyant sous le fold les premiers résultats naturels. Cependant, ce n’est pas toujours le cas, et il arrive de voir certains sites vraiment pertinent (aux yeux de Google bien sur) arriver au dessus du bloc maps sur certaines requêtes. Espérons que ce soit également le cas pour Google Shopping, même si dans le cas de maps cela représente moins de revenu direct pour Google.

  • Par NoBru , le 4 juin 2012 à 11:05

    Mouais, ils doivent s’inspirer du business model de Baidu : 10 liens sponsorisés avant le premier résultat naturel.
    Le plus marrant, c’est ce qu’on va devoir dire à nos clients. C’était déjà galère de leur faire créer du contenu, des belles fiches produit et tout et tout, les choses sont pas parties pour s’arranger…

  • Par pep , le 4 juin 2012 à 11:57

    Google dépasse vraiment les bornes et transgresse sans complexe ses propres sacro-saintes règles pour la qualité des SERPS !
    Le toujours plus de gain devient le seul moteur de développement …

  • Par Stéphane weiss-france.fr, le 6 juin 2012 à 11:22

    Ca commence à devenir inquiétant pour les métiers SEO tout ça…
    Par contre, les SEM ont de beaux jours devant eux !
    Mais là, la notion de référencement naturel sur laquelle Google s’est appuyé depuis le début commence (continue) vraiment à perdre de son sens.

  • Par remi iconet.fr, le 6 juin 2012 à 14:59

    Google fait un peu ce qu’il veut, vu que c’est une entreprise privé, à nous de nous adapter!!
    Merci pour les infos!

  • Par aurelie maisoniadeal.fr, le 8 juin 2012 à 10:31

    Encore une stratégie pour repousser les SEO et faire de l’argent ! A ce rythme là en 5 ans le SEO ne servira plus à rien !

  • Par commersens , le 15 juin 2012 à 10:16

    Google devient exactement ce qu’il condamne sur d’autres sites : un système de netlinking payant… surtout qu’ils n’ont absolument pas besoin de cette rentrée d’argent supplémentaire…

  • Par Franck , le 16 juin 2012 à 10:43

    Bonjour.

    Espérons que ce mode de référencement contribue à la bonne visibilité de nos différents sites. Plusieurs personnes se plaignent, mais chacun à sa manière de voir les choses. Nous la voyons du bon côté. Merci.

  • Par Jean-Michel , le 19 juin 2012 à 20:04

    BELAICHE avait finalement raison ! enfin … 9 ans plus tard ;)

  • Par David Degrelle 1ere-position.fr/blog, le 20 juin 2012 à 09:32

    @Jean-Michel : Tiens tu troll toi maintenant ? Bon du coup pas de BL ;-)

  • Par Oussama blanee.com, le 20 juin 2012 à 17:33

    Lorsqu’on est les seuls sur le terrain sans un adversaire de qualité nous nous permettons de faire ce que nous souhaitons. Je pense que GG abuse et devient avare, même très.

  • Par Jean-Michel sartepenso.fr, le 22 juin 2012 à 18:42

    @David Degrelle : pas du tout, c’était de l’humour ;-)
    J’accepte la sanction car tu as raison il faut rester dans le topic.

  • Par Eugé de Lille , le 26 juin 2012 à 15:13

    Le problème est que la plupart des internautes ne savent pas faire la différence entre liens naturels et liens sponsorisés, d’ailleurs meme si ils savaient, est ce que ca changeraient leurs habitudes ?? peut etre pas et ca Google l’a bien compris, ils continuent à valoriser de plus en plus ces services pour gagner toujours plus…

    Sur Google US en anglais, j’avais par exemple remarqué que des prix s’affichaient a coté des résultats google adresse pour par exemple la requête « HOTEL PARIS », prés des reviews, avec la possibilité de réserver sa chambre, bien sur c’est du adwords…

    Il n’est pas difficile d’imaginer ce que Google prépare à l’avenir..