Logos et fonds d'écrans Keith Haring Style | 1ère Position

Inspiration graphique par Keith Haring

Notre logo et charte graphique sont directement inspirés de l’univers de Keith Haring à qui nous avons souhaité rendre honneur et hommage à partir de cette page qui présente nos logos sous différentes résolutions pour mettre un lien vers notre site.

Logos et fonds d’écrans inspirés de Keith Haring

Pour faire un lien texte sous cette forme :

1ère Position : Agence Référencement & Marketing Digital

Voici le code HTML à copier-coller directement dans votre page web :

<strong>1ère Position</strong> : <a href=http://www.1ere-position.fr/>Agence Référencement & marketing digital</a>

Les logos pour nous lier :

Logo Sponzy 1ère Position

Logo Corporate 1ère Position

Les Fonds d’écran gratuits

Nos fonds d’écran pour un rangement des icônes sur le bureau :

Les Fonds d'écran gratuits

Biographie de Keith Haring :

Photo de Keith HaringNé le 4 mai 1958 à Reading, Pennsylvania (USA). A 18 ans il débute des études de graphisme commercial à Pittsburgh puis continue à l’école des Arts Visuels à New-York.

ll y découvre la foisonnante culture alternative new-yorkaise des années 1980 qui, hors des galeries et des musées, développe son expression sur de nouveaux territoires : rues, métros, entrepôts, etc.

Il rencontre des artistes de la vie underground new-yorkaise tels Kenny Scharf et Jean-Michel Basquiat avec qui il devient ami, et participe à des expositions et des performances au Club 57 devenant le lieu fétiche de l’élite avant-gardiste, c’est à cet endroit que le Bébé rayonnant, un des pictogrammes les plus connus de l’artiste. En France il a réalisé en 1987 la fresque de l’Hôpital Necker de Paris (enfants malades).

Bébé et style Keith HaringInspiré par le graffiti, tenant du Bad Painting, Keith Haring commence à dessiner à la craie blanche sur des panneaux publicitaires noirs du métro de New York. Il exécute plusieurs milliers de ces dessins, aux lignes énergiques et rythmées. La griffe Keith Haring, c’est la répétition infinie de formes synthétiques soulignées de noir avec des couleurs vives, éclairantes sur différents supports. C’est un récit permanent où l’on retrouve bébés à quatre pattes, dauphins, postes de télévision, chiens qui jappent, serpents, anges, danseurs, silhouettes androgynes, soucoupes volantes, pyramides ou réveils en marche.

Dans son désir de rencontrer un large public et de rendre son art accessible au plus grand nombre, il ouvre en 1986, à SoHo, son Pop Shop, boutique où se vendent des objets, vêtements, posters, etc. illustrés par lui, comme autant d’œuvres « au détail ». Cette démarche très controversée dans les milieux artistiques est néanmoins fortement appuyée par ses amis et son mentor Andy Warhol.

En 1988, il apprend qu’il est infecté par le virus du sida. Il s’engagera dès lors fortement dans la lutte contre cette maladie, mettant tout son art et sa notoriété au service de cette cause et de sa visibilité. Il crée à cet effet la Keith Haring Foundation en 1989 qui est chargée de venir en aide aux enfants et de soutenir les organisations qui luttent contre le sida.

Keith Haring meurt des complications dues au sida à l’âge de 31 ans. Son œuvre, tel un langage figuré et volubile sur des sujets universels, reste comme une des plus importantes de la fin du XXème siècle.

Keith Haring a laissé une œuvre où l’innocence cache une réelle inspiration, comme si l’artiste n’avait jamais voulu grandir et qu’il regardait le monde avec des yeux d’enfant pour mieux parler des adultes.

Source Wikipédia : Biographie de Keith Haring
Source Haring.com : Bio of Keith Haring