Acheter sur Google & Pointy : faire concurrence à Amazon

À l’heure des achats de Noël et des achats en ligne, le e-commerce a vu émerger une nouvelle marketplace, un nouveau cador chez les e-commerçants. Ce nouvel acteur n’est autre que Google et sa plateforme “Acheter sur Google”. Disposant de sa notoriété, de son incroyable trafic et d’autres services Google, le moteur de recherche compte bien contrer la concurrence et notamment Amazon qui récupère une grande part du commerce en ligne. Alors faut-il vendre sur Amazon ou vendre sur Google ? Explications par 1ère Position, agence de référencement e-commerce.

 

Acheter sur Google : comment ça marche ?

Pour offrir une meilleure expérience de vente des internautes, Google a développé  un système de présentation des produits sur différentes “moteurs verticaux” de Google destiné aux e-commerçants. Avec la fonction “Acheter sur Google“, le moteur de recherche veut aller plus loin en proposant également l’étape de paiement.

  1. L’internaute saisit sa requête sur le moteur de recherche Google.
  2. Il consulte les offres Google Shopping disponibles.
  3. Il sélectionne son produit éligible à la fonction “Acheter sur Google”.
  4. Il fait le paiement par carte bancaire ou Google Pay.
  5. La commande est expédiée par le vendeur.
  6. Google gagne de l’argent comme pour son travail d’affiliation.

Google utilise donc son moteur de recherche pour générer plus de revenus tout en simplifiant le processus d’achat et en augmentant les ventes.

 

Les avantages de la fonction “Acheter sur Google” pour les acheteurs

  • Grâce à “Acheter sur Google”, les internautes pourront passer une seule et unique commande de produits vendus par des commerçants différents comme ils pourraient le faire avec la marketplace de Amazon.
  • Une assistance est également disponible pour accompagner les acheteurs.
  • La “Garantie Google” assure les acheteurs qu’ils recevront les produits dans un bon état et en respectant les délais de livraison prévus.

 

Les avantages de la fonction “Acheter sur Google” pour les vendeurs

Les acteurs du e-commerce sont attirés par la promesse de Google et sa fonctionnalité “Acheter sur Google” qui annonce l’augmentation du panier moyen d’achats de 30% aux États-Unis. Ouverte à quelques acteurs majeurs du e-commerce, fabricants ou distributeurs, la fonctionnalité a su séduire Darty, Boulanger, Carrefour, Boulanger, Fnac, Darty ou encore Kickers et Kaporal. Ils sont tous attirés par une augmentation des transactions et la simplicité d’utilisation de la plateforme Google. Si le service s’ouvre aux plus petits commerçants, c’est un moyen de gagner en notoriété rapidement !

Cependant, il existe des limites à vendre en ligne avec Google :

  • Difficile de mener des campagnes de remarketing
  • Seuls les utilisateurs Android peuvent acheter sur Google
  • Augmenter la concurrence entre les offres Google et les sites des vendeurs

 

Une marketplace Google pour concurrencer Amazon

En rajoutant une étape dans le processus d’achat, Google gagne plus d’argent sur chaque transaction. Si Google propose de nouveaux services aux acheteurs et aux vendeurs, c’est aussi pour proposer une plateforme e-commerce identique à Amazon ou eBay. Conscient qu’Amazon réussit très bien sur le marché français, Google a choisi ce pays pour lancer “Acheter sur Google” en Europe.

Google vise clairement les facteurs clés de succès de Amazon et surtout son achat en 1 en clic ! Le moteur de recherche cherche clairement à optimiser le taux de conversion et surtout le taux de conversion sur mobile.

 

Google achète Pointy, plateforme de e-commerce

Autre moyen de concurrencer Amazon et de séduire de nouveaux e-commerçants, Google a acheté Pointy, une jeune plateforme prometteuse dans le secteur du e-commerce. Ciblant les petits commerçants qui n’ont pas les moyens de développer et de mettre à jour un site e-commerce, l’entreprise irlandaise propose une solution innovante pour rendre visible leurs produits sur internet et les moteurs de recherche. Grâce à un boîtier connecté à un lecteur de code-barre, le commerce tient à jour les stocks du magasin et peut les afficher en ligne. Les internautes peuvent connaître les disponibilités des produits en temps réel d’un magasin. Ce dernier attire ainsi des clients sur le point de vente et prend le contre-pied du e-commerce.

L’objectif de Google est d’apporter de la visibilité aux petits commerces et tirer profit des millions de pages Google My Business pour renforcer sa position du plus grand annuaire enrichi du monde auprès d’une cible peu digitalisée.

 

Plutôt Google ou Amazon ? Si vous êtes en charge du développement d’un site e-commerce, le choix entre les différentes plateformes est de plus en plus difficile… À moins que les opportunités soient de plus en plus nombreuses. Demandez conseil à une agence de référencement e-commerce, spécialiste en référencement Google et en référencement Amazon pour faire le bon choix !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Commentaires

    Laisser un commentaire

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

    En tête de liste sinon rien
    Take the lead!
    Référencement : visez la première page Google
    Quel budget
    pour une meilleure position sur Google ?
    Réponse rapide et prestation sur-mesure.