Bilan de santé des Adblocks en France de 2017

La publicité sur le web est souvent jugée comme envahissante ou intrusive par les Français. Les visiteurs sont de plus en plus nombreux à ressentir du rejet, défiance et désintérêt envers les discours publicitaires des marques. Nous allons aborder dans cet article une solution contre ces publicités et comment elle est utilisée dans le monde.

La publicité et les Français : décrochage 

D’après Nicolas Bordas, auteur de l’étude  « Et si on était tous publiphobes ? », les consommateurs ont la sensation d’avoir perdu toute relation avec la marque.

En effet, 48 % des Français interrogés trouvent qu’ils ont de plus en plus de moyens pour dire ce qu’ils pensent des marques. Ils sont de moins en moins nombreux à penser que celles-ci considèrent leur ressenti et opinion personnelle.

Or, avec l’émergence des réseaux sociaux, cette relation entre consommateurs-marques devrait être plus intime.

La publicité et les Français : décrochage. - 1ère Position

Qu’est-ce-qu’un adblocker ?

Définition : Un adbloker appelé ad blocker en anglais, est un bloqueur de publicité très efficace.

Le bénéfice de ce logiciel est de nettoyer le navigateur de toute publicité sur un site web et même sur les réseaux sociaux tels que Youtube ou Facebook.

L’Adblock supprime toute sorte de publicité et propose une multitude d’extensions pour les navigateurs web Google Chrome ou Safari.

D’autres solutions sont également proposées comme « uBlock », qui rend le navigateur plus performant et supprime toutes les publicités.

Une autre extension « Ghostery » , permet de ne plus être tracé et de supprimer les publicités.

Adguard est une autre forme d’extension d’Adblock qui permet également de contrer la publicité sur tous les autres sites notamment Youtube ou Facebook et les pop-ups.

Les pubs vidéos dont les vidéos sur Youtube sont bloquées ainsi que les médias publicitaires tels les pop-up indésirables, les bannières et les textes.

D’autres avantages listés sont également à prendre connaissance si vous êtes intéressé par les extensions d’Adblock énumérées ci-dessus.

Il convient néanmoins de préciser que toutes les publicités ne sont pas bloquées par Adblock et que la publicité « honnête et discrète » n’est pas filtrée par l’Adblocker.

L’essor des Adblockers 

Essor des adblockers en France. - 1ère Position

En mai 2015, on estimait environ 200 millions d’utilisateurs de bloqueur de publicité. En 2016, le chiffre a doublé, avec près de 420 millions d’utilisateurs d’Adblock. Cette progression est incroyable, sachant que, de nos jours, le navigateur sur mobile possède déjà un bloqueur intégré.

D’après des chiffres clés tirés du blog du modérateur, environ 615 millions de terminaux bloquent les publicités.

Parmi ces terminaux, 62% de ces terminaux sont des mobiles.

L’usage des adblockers a augmenté de 30% en 2016 ce qui démontre une réelle prise de distance des Français vis-à-vis des discours de marques et de la publicité en manière générale.

La tendance s’inverse et un autre phénomène s’observe, l’utilisation des adblockers sur mobile ne cesse d’accroître. On estime ainsi 380 millions de mobiles qui bloquent les publicités contre 236 millions d’ordinateurs.

État des lieux de l’utilisation de l’adbloking en France 

D’après une étude menée par Connected Life 2017 de Kantar TNS, 34% des Français utilisent un adblocker contre 18% des internautes dans le monde entier.

46% des Français se sentent poursuivis par les marques sur internet et portent moins d’intérêt que les autres à l’égard des marques.

1 internaute sur 5 dans le monde utilise un adblocker 

En Europe et aux USA, l’adblocker s’est démocratisé sur desktop et Adblock prévoit une grande croissance de son utilisation dans les années à venir.

Les Américains sont 25% à utiliser Adblock, 27% pour les Anglais, 21% par les Chinois et les Japonais sont 13% à les utiliser.

On remarque à l’inverse une dichotomie entre l’Asie Pacifique et l’Europe ou les États Unis. C’est sur les mobiles que les publicités sont plutôt bloquées en Asie avec 94% d’adblocking mobile.

L’Adbloker est utilisé par 30% des européens dont 34% sont des Français. La proportion est encore plus importante avec 39% en Allemagne.

En revanche, l’Adblocker sur desktop représente 16% chez les Asiatiques et 6% au Moyen-Orient ou en Afrique.

Forte utilisation d'adblockers sur mobile. - 1ère Position

Ce qui pousse les internautes à installer les adblockers 

La publicité ne fait plus rêver. Cela se traduit par une réelle prise de distance vis-à-vis du modèle consommatoire et de la publicité comme évoqué précédemment.

33 % des Français s’opposent au modèle consommatoire. L’envie d’acheter décroît et la tendance “addiction à la consommation” s’essouffle. C’est ce qui pose un réel problème de consommation, le pouvoir d’achat n’est pas la seule cause.

D’après l’étude menée par Australie et TNS Sofres, il résulte que les marques ne séduisent plus, ne donnent plus envie et sont perçues comme moins innovantes et moins rassurantes. La publicité est perçue comme envahissante (81 % des sondés), banale (66 %), agressive (57 %) et dangereuse (53 %).

Les internautes installent un Adblocker dans le but de gagner du temps de chargement et de stopper les annonces intrusives jugées peu intéressantes.

Les éditeurs de sites web ont décidé autrement 

Les internautes se désintéressent des publicités qui leur paraissent trop intrusives. Pour contrer ce phénomène, certains sites internet ont imposé la désactivation d’adblock pour pouvoir consulter leur contenu.

C’est un risque pour l’audience du site internet car si l’internaute n’est que peu intéressé par le contenu il ne fera pas l’effort de désactiver adblock et le site perdra des potentiels clients. Cependant, seul 26% désactivent l’Adblock et 74% des internautes quittent le site.

Une analyse comportementale par tranche d’âge, nous mène aux résultats suivants :

  • 79% des visiteurs âgés de plus de 65 ans quittent le site internet lorsqu’ils sont confrontés entre désinstaller l’adblocking ou à renoncer à visiter le site en question.
  • 81 % des 55-64 ans quittent le site internet lorsqu’ils sont confrontés à cette même situation
  • 79% des 45-54 ans quittent le site internet
  • 80% 35-44 ans quittent le site internet
  • 67% des 25-34 ans quittent le site internet
  • 61% des 18-24 ans quittent le site internet

La croissance des adblockers. - 1ère Position

Les marques ne cessent de vouloir créer de plus en plus de liens avec les consommateurs de peur de perdre leur confiance.

Les marques ont aussi réfléchi à de nouveaux formats de bannières, moins intrusifs et moins gênants pour l’internaute.

Pour intéresser le consommateur et marquer les esprits, de nouveaux formats interactifs sont préférés. Si l’internaute est intéressé par la publicité, il lui suffit de passer la souris dessus pour que la publicité s’agrandisse.

Il s’agit du format « rich média », appelé aussi contenu enrichi. Les marques ont aussi réfléchi à des publicités présentes à l’intérieur du texte dans des articles : la publicité apparaît à la lecture de l’article et dès que l’internaute scrolle, la publicité est effacée par le texte.

Tous ces nouveaux formats sont réfléchis et inventés pour redonner aux internautes confiance en leur marque préféré et pour les pousser à s’ouvrir à de nouvelles expériences interactives, surtout sur smartphone.

Des publicités plus tolérées que d’autres 

D’après une étude PageFair, les publicités que l’on peut passer et les bannières statiques sont mieux tolérées que les publicités audio en auto-play ou les publicités vidéo qu’ils sont obligés de voir jusqu’au bout.

1ère Position vous propose d’autres articles sur d’autres thématiques du  web.

Commentaires

  1. FRANCOISE

    Article vraiment très intéressant sur un sujet d’actualité… Merci pour toutes ces infos !

  2. Guillaume Zanetti

    Bonne analyse, effectivement la solution pour contourner Adblock, c’est encore de faire un contenu intéressant !

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

En tête de liste sinon rien
Take the lead!
Référencement : visez la première page Google
Comment être
en 1ère page de Google en 2019 ?
Le Livre Blanc
des 20 ans de 1ère Position
Quel budget
pour une meilleure position sur Google ?
Réponse rapide et prestation sur-mesure.

Partagez vos objectifs
de vente ou marketing
avec nos consultants en référencement et stratégie digitale

Être recontacté !

Selon votre besoin, consultez directement notre équipe d’experts

Vous souhaitez

Connaître nos offresNous proposer vos services

Vous êtes

Une grande entrepriseUn grand compteUn artisanUne TPEUne PME

Votre besoin

Référencement Naturel SEORéférencement Payant SEAAuditRéseaux SociauxRédaction de contenuFormation

Votre projet

J’accepte les conditions | Lire

Une agence certifiée

Nous contacter