Comment créer une arborescence de site web ?

Sans une arborescence de site solide, un site internet n’est qu’un ensemble de pages et d’articles de blog complètement désorganisé. Les internautes ont besoin de cette architecture pour naviguer d’une page à l’autre et comprendre où trouver l’information. C’est un élément déterminant de l’expérience utilisateur (UX). Les moteurs de recherche utilisent également la structure de votre site pour déterminer quel contenu est important et ce qui est moins pertinent faisant de l’arborescence de site un enjeu majeur du référencement naturel (SEO). Meilleure est la structure de votre site, meilleures sont vos chances de vous positionner sur la première page de Google. 1ère Position, agence SEO depuis 1999, vous donne quelques conseils et des exemples pour créer une arborescence de site web optimisée pour votre référencement et pour les internautes.

Illustration d'un spécialiste SEO créant une arborescence sur un tableau blanc

Définition de l’arborescence de site web

L’arborescence d’un site web désigne l’organisation du contenu et des pages d’un site internet et les liens entre chaque page. Un site Web est constitué de contenu sur une variété de sujets et présenté sous la forme d’articles ou de pages. L’arborescence est vraiment le squelette ou la structure du site et montre la manière dont son contenu est groupé, lié et présenté au visiteur. Si vous structurez bien votre site web, les internautes et les moteurs de recherche en profitent : les utilisateurs trouveront plus facilement leur chemin et Google indexera mieux et plus régulièrement vos pages. Ils existent de nombreux moyens de structurer un site : niveau de hiérarchie, catégories, liens internes, navigation, fil d’Ariane, sitemap…

 

Le rôle de l’arborescence de site internet pour le SEO

L’arborescence de votre site web joue un rôle majeur en termes d’utilisabilité et de visibilité, soit en termes d’UX (User Experience) et de SEO (Search Engine Optimization). Malheureusement, la plupart des sites ne disposent pas d’une structure solide pour guider les visiteurs vers les informations ou les services qu’ils recherchent et faciliter la compréhension de votre site par Google. Une architecture de site claire et fonctionnelle est donc extrêmement importante pour votre référencement. Or, elle est souvent négligée et pas souvent bien après d’autres sujets comme le design du site. Voici pourquoi l’arborescence est aussi importante pour le SEO, veillez à prendre votre temps pour construire votre structure de site. 

 

Améliorer l’expérience utilisateur

Fidèle de ce blog, lecteurs des publications de Google ou en veille active sur le SEO, vous n’êtes pas sans savoir que l’UX est un critère de positionnement pour le géant américain d’où la création d’un néologisme : le SXO pour UX + SEO. Google utilise différents facteurs pour analyser la qualité réelle ou supposée de l’UX d’un site web, c’est d’ailleurs le sujet d’une publication récente sur les Core Web Vitals, programme censé évaluer des « métriques essentiels pour un site sain » : vitesse de chargement, interactivité, stabilité…

Si ce n’est pas encore un critère majeur pour Google, il n’en reste pas moins important pour la visibilité et surtout l’expérience utilisateur. Un visiteur qui apprécie la structure du site va naviguer de page en page pendant plus longtemps, ce qui augmente vos chances de le fidéliser ou de réaliser une conversion. Pour cela, il doit savoir où chercher, localiser les éléments importants et pouvoir passer d’une page à l’autre logiquement.

 

Donner des indications pour les crawlers

Les crawlers désignent les robots d’indexation, les programmes responsables d’explorer automatiquement l’immensité du web et ses bas-fonds. Google explore les sites Web en suivant les liens internes et externes par le biais de ces robots d’indexation : les Googlebots. Les liens servent à déterminer la relation entre les différentes pages et les niveaux de hiérarchie. La structure de votre site est donc un guide pour Google. Feignants, les moteurs de recherche ont tendance à valoriser un site qui facilite son travail de recherche (et celui de l’internaute) plutôt que les sites qui lui compliquent la tâche avec peu de liens, des liens inutiles ou des erreurs de navigation (oui, on parle d’erreurs 404 là !).

Avec une architecture de site web solide, Google comprend où trouver le contenu le plus essentiel, en quoi consiste votre site et ce que vous vendez. Ainsi, il est capable d’indexer et de positionner les bonnes pages par rapport à une requête précise. Google n’est pas irréprochable et il est toujours opportun de vérifier si Google indexe toutes vos pages ou lui fournir un sitemap à jour.

 

Réduire les risques de cannibalisation SEO

Sur un même site web, il est très fréquent de traiter de sujets extrêmement proches, voire identiques. Vous pourriez avoir des articles de blog assez similaires. Par exemple, notre blog sur le référencement couvre des thématiques comme le référencement naturel, le référencement payant et d’autres avec des articles relativement proches. Éléments de l’arborescence de site, le système de taxonomie (catégories et étiquettes sur WordPress) et les liens internes permettent de signaler à Google quel est le contenu le plus important et lequel doit se positionner sur vos mots-clés. Vous évitez ainsi de mettre en concurrence plusieurs pages de votre site et de ne pas pouvoir maîtriser quelle page doit être considérée comme la principale.

 

Obtenir des sitelinks sur la SERP

Capture d'écran de siteinks obtenus grâce à une bonne structure de site internet

Un sitelink est un lien complémentaire à un résultat de recherche et qui s’affiche sous l’URL principale de l’entreprise. Bien que l’utilisateur puisse toujours cliquer sur cette URL principale pour accéder à la page d’accueil de l’entreprise, les liens annexes sont conçus pour offrir aux utilisateurs plus de choix : les moteurs de recherche proposent plus de pages de destinations aux internautes. En cliquant sur un lien complémentaire, l’utilisateur accède directement à cette page, ce qui élimine les recherches nécessaires s’il atterrit sur la page d’accueil de l’entreprise. Cela améliore également la visibilité et le taux de clic sur les résultats.

Une bonne structure de site reste le meilleur moyen d’obtenir plus de sitelinks et donc plus de clics sur la SERP. Les sitelinks constituent un énorme avantage SEO :

  • Les visiteurs trouvent plus rapidement la bonne page ou la bonne information ce qui réduit l’entonnoir de conversion et optimisent les chances de voir votre site convertir
  • Ils améliorent la visibilité de votre site sur les moteurs de recherche et la réputation de votre marque
  • Ils permettent de gagner la confiance des utilisateurs
  • Ils favorisent un excellent taux de clics

Les sitelinks sont très intéressants. Il n’est pas possible d’en profiter sans une bonne structure de site : ancre de liens, sitemap, fil d’ariane, table des matières… En effet, les algorithmes de Google attribuent automatiquement aux sites Web des liens complémentaires. Et ils le font sur la base d’une excellente structure de site. Si la structure de votre site est bancale, il est très probable que votre site ne reçoive jamais de tels liens : perte d’un trafic plus ciblé, d’un CTR plus élevé et de conversions.

 

Quand changer l’arborescence de votre site ?

Le meilleur moment pour changer la structure de votre site est avant de commencer à concevoir le design. Cela peut être intéressant de le faire dès lors que vous comptez ajouter des pages et des articles : créer des pages sans une structure claire revient à foncer dans un mur à pleine vitesse. Optez plutôt pour un schéma de votre site sur une page blanche ou un tableur afin de penser au design graphique. Cette étape stratégique est indispensable lors de la création d’un site internet ou d’un blog, mais cela concerne aussi les situations de refonte de site ou de fusion de sites web. Les conseils suivants conviennent que vous ayez déjà un site ou que vous soyez en phase de création de site. N’oubliez pas que le référencement naturel doit toujours intervenir avant, pendant et après la création graphique et esthétique d’un site !

 

Quel logiciel d’arborescence de site utiliser ?

Pour vous aider à structurer et à hiérarchiser votre futur site web, de nombreux logiciels sont à votre disposition. Ils permettent d’imaginer et valider vos idées ou au contraire les améliorer. Selon vos besoins, vous pourrez obtenir une illustration de votre arborescence et même une idée très précise.

MindMeister est une application de mapping (cartographie mentale) très complet pour présenter et concevoir un projet web. Simple d’utilisation et gratuit pour sa version allégée, il permet de visualiser facilement la hiérarchie de site mais également d’ajouter des commentaires. Vous pourrez ainsi, pour chaque page, noter le mot-clé visé, l’état d’avancement de la rédaction de cette page, expliquer son rôle dans le site, noter le maillage interne…

Voici d’autres outils de mapping qui pourraient convenir pour créer une arborescence :

  • Creately.com
  • FlowMapp : Interface permettant de penser au design de chaque page et à l’UX
  • MindNode
  • Slickplan :  Logiciel permettant de créer un plan de site, améliorer l’UX, planifier la création de contenu et le design graphique
  • Dynomapper : Logiciel permettant de créer une arborescence de site interactive

 

Exemple d’arborescence de site web

Ces outils offrent des représentations visuelles très intéressantes pour créer une arborescence de site web. Cependant, beaucoup de référenceurs utilisent essentiellement un tableur comme Excel ou Google Sheet pour créer une arborescence idéale. L’avantage est de pouvoir inclure plus d’informations et de liens que les outils de cartographie mentale. 1ère Position vous propose en téléchargement une ébauche de modèle d’arborescence de site :

Modèle et exemple d'une arborescence de site web

TéléchargeZ le modèle d’arborescence de site !

 

Comment créer l’arborescence de site parfaite ?

Maintenant que vous connaissez les enjeux, voyons ensemble comment créer une arborescence de site parfaite. À part de rares exceptions, une arborescence de site solide s’articule autour d’une page d’accueil, de catégories, des sous-catégories ainsi que des pages ou des articles. Le tout se présente schématiquement sous la forme d’une pyramide avec la page d’accueil tout en haut.

 

1. Concevoir une hiérarchie de votre site web en amont

Femme dessinant un plan de site

Avant de vous lancer à corps perdu dans votre refonte de site ou votre création de site, vous devez imaginer et concevoir une hiérarchie de site optimale. La hiérarchie consiste surtout à organiser l’information et les pages de manière logique et simple pour les internautes ou les moteurs de recherche. La hiérarchie entre les pages va influer sur le maillage, les éléments de navigation et la structure URL.

Concrètement,

  •   Lister l’ensemble de vos pages et/ou de vos futures pages sur un tableur Excel
  •   Ajouter les informations importantes de chaque page : mot-clé principal, title, meta description, h1
  •   Créer votre hiérarchie en regroupant les pages et en créant des catégories et des sous-catégories

 

Faites preuve de logique

Less is more ! Les internautes et les moteurs de recherche détestent les structures et les chemins de navigation complexes. Réfléchissez à leur confort et la facilité de navigation ! Ainsi, les catégories sont uniques et portent des titres évocateurs alors que les sous-catégories doivent apporter quelque chose à sa catégorie de rattachement.

 

Gardez peu de catégories

Vous devez diviser les articles et les pages de votre site en plusieurs catégories. Si ces catégories deviennent trop vastes, divisez en sous-catégories pour clarifier et créer des pages plus spécifiques. Par exemple, une boutique e-commerce de chapeaux peut présenter des catégories : Chapeau, Casquette, Bérets et Bonnet. La catégorie Casquette peut se rediviser en Casquette Snapback, Casquette Trucker, Casquette plate, Casquette Gavroche… pour ne pas engorger inutilement le menu principal.

Ces niveaux hiérarchiques aident les utilisateurs et Google à comprendre le contenu de chaque page, mais aussi son rôle par rapport aux autres… Limitez le nombre de catégories à ce qui peut être inclus dans un menu principal !

À moins de gérer des sites extrêmement riches et fournis, vous ne devriez pas avoir plus de 6 ou 7 catégories. Les catégories principales sont de grandes thématiques.  

 

Trouvez un équilibre entre les catégories et les sous-catégories

En règle générale, essayez de garder un nombre de sous-catégories proches entre toutes les catégories. Si une catégorie principale comprend 20 sous-catégories alors qu’une autre catégorie principale ne comporte que 2 sous-catégories, cela pourrait entraîner un déséquilibre et être néfaste à terme. Pensez-bien votre structure de site internet à 2 ou 3 ans et les pages qui seront créées sur cette période pour garder une structure optimale.

 

2. Créer une structure URL optimisée

La structure des URL d’un site internet a un impact sur les positionnements dans Google. Les URL simples et lisibles aident votre site à gagner en visibilité et en trafic qualifié. La structure URL est intimement liée à l’arborescence : si votre hiérarchie est saine, vos URL le seront également. Elles peuvent montrer les niveaux de hiérarchie que vous avez mis en place. 

Par exemple : www.monsite.fr/casquette/snapback/nba/casque-bulls-chicago. On comprend immédiatement que cette page, se situe dans la catégorie Casquette, la sous-catégorie Snapback et la sous-sous-catégorie NBA.

Dans votre structure de site Web optimisée pour le référencement, les URL suivent naturellement. Étant donné que vous avez tracé un chemin à parcourir pour les utilisateurs, l’URL est un autre moyen de communiquer l’emplacement de la page dans le site. Les sites plus développés peuvent contenir une série plus longue de dossiers et sous-dossiers, mais l’objectif est de créer une URL concise avec des mots reconnaissables.

Essayez de garder une structure courte, compréhensible contenant votre mot-clé !

 

3. Coder dans un langage plus simple

Une bonne architecture de site web implique de rendre disponible la navigation au plus grand nombre d’utilisateurs et aux crawlers. Assurez-vous donc de coder dans le langage le plus universel et simple du web : HTML et CSS ! JavaScript, Flash, and AJAX auront plutôt tendance à limiter l’accès au site et rendre plus difficile la navigation.

 

4. Ne pas enterrer vos pages

En ergonomie web, la profondeur d’une page correspond au nombre de clics nécessaires pour arriver sur cette page depuis la page d’accueil. Cela comprendre les clics dans le menu, le contenu ou encore le footer. La profondeur de page a de l’importance de l’aveu de John Mueller de Google :

« Ce qui compte pour nous, c’est la facilité avec laquelle il est possible de trouver le contenu. […] S’il faut plusieurs clics pour accéder à l’une de ces pages, il est difficile pour nous (Google) de comprendre que ces pages sont en fait importantes.

À l’inverse, si les pages sont accessibles en un clic depuis la page d’accueil, cela nous indique que ces pages sont probablement assez pertinentes et que nous devrions probablement leur donner un peu de poids dans les résultats de recherche. Il s’agit donc plus du nombre de liens sur lesquels vous devez cliquer pour accéder à ce contenu plutôt que de la structure de l’URL elle-même. »

Google donne à une page accessible en un seul clic depuis la page d’accueil plus de poids et d’autorité dans les résultats de recherche. Une page qui prend plusieurs clics pour naviguer aura tendance à moins performer.

En conclusion, un site Web avec moins de profondeur (trois clics ou moins pour atteindre chaque page) est préférable à un site Web avec beaucoup de profondeur (plus de 3 clics). Assurez-vous que les pages, en particulier les plus importantes, ne sont pas trop enfouies dans le site. Si vous ne pouvez pas faire autrement, ce n’est pas un problème, mais vous devrez trouver une autre manière d’apporter des liens vers ces pages profondes.

 

5. Ajouter des éléments de navigation sur votre site

Panneau de signalisation "Never Stop Exploring"

Les nombreux éléments de navigation disponibles pour les éditeurs de site web permettent d’améliorer la navigation et l’expérience utilisateur en rendant votre arborescence de site web plus dynamique et fonctionnelle. Voici les éléments les plus importants et les plus efficaces tant pour l’UX que le SEO.

 

Le menu de navigation principal

La seule affirmation qui s’applique à 100% des sites web est que le menu principal est l’élément de navigation n°1 en termes d’UX ou de SEO. Les visiteurs l’utilisent votre menu pour trouver la bonne information et la meilleure page sur votre site Web. C’est également une aide pour comprendre la structure de votre site. Dans la plupart des sites, l’ensemble de vos catégories principales doivent apparaître dans le menu principal, c’est à dire le menu de la page d’accueil.

Chaque site nécessite une analyse fine en fonction du nombre de pages, des objectifs, du type de site ou encore de l’audience ciblée afin de savoir quel sera le menu le plus adapté. Ils présentent tous des avantages et des inconvénients : menu de navigation avec une barre, avec ou sans menu déroulant, menu à double barre, menu « burger », mega menu…

Pour la plupart des sites, le menu de navigation avec un menu déroulant reste le meilleur moyen de mettre en avant quelques pages ou quelques dizaines de page depuis n’importe quelle page du site. Les internautes pourront y accéder facilement pour découvrir le contenu des pages et Google les valorisera plus que les pages ou les articles qui n’y apparaissent pas. Le meilleur menu reste celui qui est adapté aux attentes des internautes.

 

Le fil d’ariane

Pour les connaisseurs de la mythologie grecque, le fil d’Ariane c’est avant tout un ingénieux moyen de sortir du labyrinthe, conçu par Dédale, et d’échapper au Minotaure pour Thésée le héros. Appliqué en conception web, le fil d’ariane est une manière poétique de retrouver la sortie ou plutôt la page d’accueil. Les anglais parlent de breadcumbs (« miettes de pain ») en référence à Hansel and Gretel.

Le fil d’ariane est un élément de navigation web, souvent situé en haut de page, qui indique la page où se trouve l’utilisateur ainsi que le chemin entre cette page et la page d’accueil. Chaque étape du chemin est un lien cliquable. Cela a pour effet d’améliorer le référencement SEO, améliorer l’expérience utilisateur et augmenter le nombre de pages visitées par session. Sans une arborescence de site web logique, le fil d’ariane devient inutilisable et même néfaste pour votre référencement web.

 

Les catégories de blog

Il y a peu de chances de créer très régulièrement de nouvelles pages sur votre site web, alors que les articles de blog peuvent abonder sans discontinuer pour se positionner sur de nouveaux mots-clés et gagner du trafic durablement. Il est important de prévoir une structure et éléments de classification de vos articles : les catégories par exemple. Ils permettent de classer les articles au fur et à mesure en fonction de la thématique traitée. Par exemple, le blog 1ere Position possède 8 catégories : Accessibilité et ergonomie, Référencement naturel, Référencement payant, Social media management, Web Analytics, Webmarketing… On pourrait imaginer un menu secondaire uniquement pour le blog.

Autre avantage non négligeable : la possibilité de créer des pages /blog/sous-categorie pour se positionner. Le blog 1ère Position se positionne bien sur blog/referencement-payant-sea ou blog/referencement-naturel-seo d’ailleurs.

 

6. Développer le maillage interne

Si l’arborescence d’un site internet représente le squelette d’une personne, les ligaments, les tendons et les veines seraient représentés par le maillage interne. Ce sont plus précisément les liens contextuels qui viennent compléter les liens de classifications (menu, taxonomie…).

 

Donner du poids aux pages stratégiques 

Les liens contextuels désignent les liens internes dans le contenu de pages qui renvoient les internautes vers d’autres pages de ce même site. Idéalement, la page vers laquelle on crée le lien doit être pertinente pour une personne lisant la page actuelle. La page de destination devra apporter un éclairage ou des précisions aux internautes pour améliorer l’expérience de navigation. Ainsi, les pages les plus importantes doivent obtenir le maximum de liens internes. Veuillez à ce que ça soit le cas et apportez des corrections si besoin.

Google et les autres moteurs considèrent logiquement qu’une page qui reçoit beaucoup de liens est importante et lui donne un poids supplémentaire par rapport aux pages qui bénéficient de moins de liens.  

Astuce : Pour connaître les pages où pointent le maximum de liens interne de votre site :

  • Allez dans la Google Search Console
  • Cliquez sur “LIENS”
  • Regardez le bloc “LIENS INTERNES”

 

Contextualiser les liens

Google a toujours utilisé le texte d’ancrage (ou le texte du lien) pour comprendre en quoi consiste la page vers laquelle vous créez un lien. Mais le texte d’ancrage n’est pas la seule chose que Google analyse. 

Les moteurs de recherche utilisent le contexte de vos liens pour collecter des informations sur la page vers laquelle vous créez un lien. Concrètement, ils étudient la phrase et le paragraphe qui “entourent” le lien pour en comprendre le sens et recueillir des informations supplémentaires. L’ajout de liens à partir d’un contexte permet à Google d’évaluer et de classer correctement vos pages. Evitez l’ajout de plusieurs liens dans une liste à puces en fin de page au profit de liens distillés chirurgicalement à l’endroit le plus opportun pour les internautes. Google reconnaît bien mieux les mots et les concepts associés ce qui permet d’affiner l’analyse à un niveau jamais atteint.

 

 

Avant de pouvoir espérer truster les meilleures positions sur les mots-clés visés, vous devez concevoir une arborescence de site web claire qui permet de naviguer logiquement et facilement d’une page à l’autres pour les internautes. Cela n’est pas tout. Les robots d’indexation des moteurs de recherche doivent également pouvoir circuler sur toutes vos pages et comprendre la structure pour évaluer au mieux votre site internet et son contenu. Ce travail préalable à toute refonte ou toute création de site est primordial et l’aide d’experts en référencement SEO ne sera pas superflu. Faites confiance à 1ère Position pour créer votre arborescence de site web !

Qu'est-ce qu'une arborescence de site ?

L’arborescence d’un site web désigne l’organisation du contenu et des pages d’un site internet et les liens entre chaque page. Un site Web est constitué de contenu sur une variété de sujets et présenté sous la forme d’articles ou de pages. L’arborescence est vraiment le squelette ou la structure du site et montre la manière dont son contenu est groupé, lié et présenté au visiteur. Si vous structurez bien votre site web, les internautes et les moteurs de recherche en profitent : les utilisateurs trouveront plus facilement leur chemin et Google indexera mieux et plus régulièrement vos pages. Ils existent de nombreux moyens de structurer un site : niveau de hiérarchie, catégories, liens internes, navigation, fil d’Ariane, sitemap…

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

A quoi sert une arborescence de site ?

L’arborescence de votre site web joue un rôle majeur en termes d’utilisabilité et de visibilité, soit en termes d’UX (User Experience) et de SEO (Search Engine Optimization). Malheureusement, la plupart des sites ne disposent pas d’une structure solide pour guider les visiteurs vers les informations ou les services qu’ils recherchent et faciliter la compréhension de votre site par Google. Une architecture de site claire et fonctionnelle est donc extrêmement importante pour votre référencement. Or, elle est souvent négligée et pas souvent bien après d’autres sujets comme le design du site. Voici pourquoi l’arborescence est aussi importante pour le SEO, veillez à prendre votre temps pour construire votre structure de site.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Quand changer d'arborescence de site ?

Le meilleur moment pour changer la structure de votre site est avant de commencer à concevoir le design. Cela peut être intéressant de le faire dès lors que vous comptez ajouter des pages et des articles : créer des pages sans une structure claire revient à foncer dans un mur à pleine vitesse. Optez plutôt pour un schéma de votre site sur une page blanche ou un tableur afin de penser au design graphique. Cette étape stratégique est indispensable lors de la création d’un site internet ou d’un blog, mais cela concerne aussi les situations de refonte de site ou de fusion de sites web.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Comment créer une arborescence de site ?

1. Concevoir une hiérarchie de votre site web en amont
2. Créer une structure URL optimisée
3. Coder dans un langage plus simple
4. Ne pas enterrer vos pages
5. Ajouter des éléments de navigation sur votre site
6. Développer le maillage interne

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Commentaires

  1. Bonjour François, veuillez consulter le Visual Sitemap Builder – https://octopus.do. Peut-être que vous pouvez également l’ajouter à cette revue.
    Merci par avance !

  2. Mera Hindi Blog

    en réalité, je n’ai jamais entendu parler de terme d’arbre de site Web, mais votre message a fourni tellement de connaissances sur ce sujet. merci de partager ceci.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

En tête de liste sinon rien
Take the lead!
Référencement : visez la première page Google
Quel budget
pour une meilleure position sur Google ?
Réponse rapide et prestation sur-mesure.

Partagez vos objectifs
de vente ou marketing
avec nos consultants en référencement et stratégie digitale

Être recontacté !

Selon votre besoin, consultez directement notre équipe d’experts

Vous souhaitez

Connaître nos offresNous proposer vos services

Vous êtes

Une grande entrepriseUn grand compteUn artisanUne TPEUne PME

Votre besoin

Référencement Naturel SEORéférencement Payant SEAAuditRéseaux SociauxRédaction de contenuFormation

Votre projet

J’accepte les conditions | Lire

Une agence certifiée

Nous contacter