Comprendre le Social Graph de Facebook

Après avoir  introduit les enjeux du référencement sur Facebook ainsi que les critères de pertinence du Social Rank, je te propose aujourd’hui un billet permettant de mieux comprendre (en tout cas, je l’espère) le Social Graph de Facebook.

 

Le Social Graph, c’est quoi ?

Popularisé par Mark Zuckerberg (fondateur de Facebook), le «Social Graph» désigne le réseau de connexions et de relations entre les gens et les objets du monde réel (les produits, les lieux, les entreprises, les articles d’un site web…).

 

À quoi sert le Social Graph ?

Cette modélisation et l’enregistrement des données via Facebook permet la diffusion et le filtrage efficace de l’information, pouvant ainsi améliorer le classement des ressources sur le web via un système de recommandations sociales.

Ce système dépasse la simple notion de liens (et de popularité) déjà pris en compte par les moteurs de recherche, et semble pouvoir permettre un système de classement de meilleur qualité car moins sujet au spam : ce classement étant effectué fonction de votre réseau relationnel, le filtrage se fait sur la confiance que vous accordez à votre propre réseau. Le vieil adage « On ne peut faire confiance qu’à soi-même » n’a jamais été aussi vrai. 🙂

 

Un changement important dans le monde de la recherche sur le web ?

Facebook et ses 20 millions d’utilisateurs en France (près d’ 1/3 de la population) serait donc potentiellement en passe de changer fondamentalement le monde de la recherche sur le web en instaurant de nouvelles règles. Certaines initiatives très récentes émergent avec l’intégration de recommandations issues de Facebook dans les pages de résultat de Bing, laissant entrevoir l’avenir probable de la recherche sur le web… Selon les premières déclarations des responsables de Bing, il n’y aurait pour l’instant aucun impact sur le ranking et ce type d’affichage reste cloisonné à son réseau d’amis.

Voici le type d’affichage que vous pourrez voir apparaître dans les résultats de recherche de Bing (aux US seulement pour l’instant).

facebook-like-bing - 1ère Position

Pour résumer, le « Social Graph » est composé :

  • d’objets : personnes, marques, produits, photos, événements, pages, articles, groupes, messages, vidéos… ;
  • du lien qui les unit : amitié, contenu partagé, avec notamment les “like”…

 

Comment le Social Graph se traduit techniquement ?

Techniquement, le Social Graph de Facebook est une grosse machinerie (on reconnaîtra mon coté ingénieur permettant de décrire «la chose») dont les données sont accessibles via la Graph API.

Exemple : chaque utilisateur a un matricule (et oui Facebook c’est une prison, fini la liberté !). Voici le mien, accessible ici : https://graph.facebook.com/?id=aurelien.guiton

Social Graph Facebook - ID Facebook Graph API - 1ère Position

Chaque objet, par exemple un article, est associé à un identifiant (son) url et une popularité (les «shares» comptabilisant le nombre de personnes «aimant ça»), par exemple, sur l’article d’introduction au référencement sur facebook : https://graph.facebook.com/?id=https://www.1ere-position.fr/blog/referencement-sur-facebook-en-2011/ 19 personnes ont partagé l’article.

Social Graph Facebook - graph-api-facebook2 - Réseaux Sociaux - 1ère Position

Quels seraient les impacts du Social Graph sur la recherche web ?

On imagine aux vues de ces deux exemples que avec un accès à ces données (par les moteurs de recherche), il est aisé de faire le lien entre l’utilisateur , son réseau de relations et l’objet aimé pour fournir des résultats de recherche personnalisés.

De manière plus large, on peut considérer que tout le monde fait parti du réseaux de relation de tout le monde à un niveau plus ou moins proche via l’intermédiaire des ses amis et des amis des ses amis… L’impact sur le positionnement de certaines ressources dans les moteurs de recherche web pourrait vite passer du simple résultat personnalisé via les recommandations de  ses quelques amis, à des résultats intégrant les recommandations des amis de ses amis (c’est-à-dire tout le monde) et impacter véritablement sur le Ranking dans les moteurs.

La recherche sociale et le changement vers des moteurs de recommandations, plus fiables et moins sujets au spam, seraient-ils en route ?

 

Voici quelques ressources intéressantes complémentaires pour approfondir le sujet :

Commentaires

  1. Olivier (Veilleur)

    On remarquera que Google Social Search et les Like de Facebook sur Bing, sont arrivés le même mois à quelques jours d’intervalle. A croire qu’il y a des fuites d’informations, et ce, peu de temps après les discussions concernant certaines ressemblances des résultats des deux moteurs concurrents. Le grand gagnant du monde social est quand même actuellement le réseau Facebook avec autant d’informations pour pouvoir développer des algorithmes intéressants et rapidement.

  2. Jonathan Villiard

    Très intéressant tout ça. J’ai vraiment hâte de voir ce qu’il adviendra de Facebook d’ici 2 ans. Ça pourrait devenir extrêmement gros (je sais, c’est déjà gros) avec toute l’information qu’ils ont de tous les utilisateurs et de leurs préférences.
    Google et Bing ont fait une grosse erreur en ne les achetant pas quand ils en avaient encore la chance…

  3. YvanDupuy

    Hormis les classiques seo et référencement ayant, ton article illustre bien une belle évolution du référencement « social ».
    je pense qu’on verra certaines agences se spécialiser en la matière,
    Yvan

  4. Merci pour la citation de mon billet. Je pense que la recommandation a sonné le glas des moteurs de recherche par simple algorithme et ton billet l’illustre bien. L’intégration de la recommandation sociale dans les résultats est indispensable, compte tenu de sa puissance.
    Pour autant, à trop donner d’importance à la recommandation, on risque de donner trop de valeur à la popularité versus la pertinence des informations. C’est peut-être là que la recommandation devra prendre en compte aussi « qui » recommande. La temporisation par la médiation d’une agrégation humaine via ce qu’il est de bon ton d’appeler à présent la curation ; disons simplement la mise en valeur d’informations jusque là enfouies du web, leur mise à disposition au plus grand nombre par des « curator ». La sélection des pépites versus le buzz du titre accrocheur.

  5. Intéressant cet article, je ne savias pas que l’on appelait cela le social graph.
    @marilor
    je suis d’accord qu’en donnant trop de valeur à la popularité on risque de ne pas faire ressortir la pertinence des infos. Mais qu’est ce qu’une information pertinente ? Il n’est pas évident trouver la limite car tout le monde n’a pas les mêmes exigences. Une info sur un skyblog sera pertinente pour un jeune de 16ans et un peu moins pour un écrivain de 40ans. Malheureusement la popularité d’une info fait sa pertinence. Même si objectivement une info relayée dans tous les sens n’est pas forcément la plus pertinente des infos. Mais c’est ce que veulent les gens.
    Sur le net c’est vrai que certains sauront créer le buzz plus facilement que d’autres car il faut connaître un peu la technique.

  6. Merci pour ces infos. Je trouve l’initiative intéressante car si cela peut permettre de lutter contre le spam c’est pas une mauvaise chose. Après il est vrai qu’il est toujours difficile de trouver les bons facteurs qui déterminent la qualité ou non.
    @tactiphone
    je pense en effet que c’est un très gros potentiel viral. Ca sent d’ailleurs le spam, il y en a forcément qui vont trouver des techniques pour cela.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

En tête de liste sinon rien
Take the lead!
Référencement payant : visez la première page Google
Comment être
en 1ère page de Google en 2019 ?
Le Livre Blanc
des 20 ans de 1ère Position
Quel budget
pour une meilleure position sur Google ?
Réponse rapide et prestation sur-mesure.

Partagez vos objectifs
de vente ou marketing
avec nos consultants en référencement et stratégie digitale

Être recontacté !

Selon votre besoin, consultez directement notre équipe d’experts

Vous souhaitez

Connaître nos offresNous proposer vos services

Vous êtes

Une grande entrepriseUn grand compteUn artisanUne TPEUne PME

Votre besoin

Référencement Naturel SEORéférencement Payant SEAAuditRéseaux SociauxRédaction de contenuFormation

Votre projet

J’accepte les conditions | Lire

Une agence certifiée

Nous contacter