Étude Google Panda France : méthodologie et indice de visibilité SearchMetrics

  • 23 août 2011
  • François Besson

Google Panda - France Searchmetrics - SEO - 1ère Position

Suite à la publication de l’étude Google Panda France, il y a eu, en commentaire, des demandes légitimes de précisions et d’explications sur la méthodologie utilisée par Searchmetrics pour la réaliser.

Comme indiqué dans l’étude, le pourcentage de hausse/baisse indique une variation de l’indice de visibilité OPI Searchmetrics, calculé depuis le moteur de recherche Google France, à partir du positionnement d’un panel de mots-clés, issu d’une base de 28 millions de mots-clés.

Les pourcentages ne reflètent pas dans tous les cas et forcement une hausse ou une baisse du trafic. Il faudrait pour cela disposer de toutes les sources de trafic, d’une base exhaustive des mots-clés de tous les sites en France, ou les statistiques de tous les sites pour une étude complète.

Il s’agit d’indiquer des tendances sur l’impact de Google Panda, à partir d’un indice défini, quantifiable, et mesurable dans le temps.

 

Le mode de calcul de l’indice de visibilité

L’indice de visibilité est calculé à partir d’un ensemble choisi et représentatif des mots-clés sur Google France, surveillés 1 fois par semaine, pour analyser le positionnement sur ces mots-clés.

L’indice est ensuite pondéré via un indice de performance organique qui tient compte du volume des recherches des mots-clés, la fréquence de recherche des mots-clés,  la position des mots-clés dans la page de résultats Google, et enfin une valeur statistique de la répartition du trafic.

Cette valeur statistique permet de tenir compte du taux de clics et du type de résultat dans les SERPs. Un résultat photo ou vidéo par exemple obtient, généralement, 5 fois plus de clics qu’un résultat texte classique.

Enfin, les résultats sont traités avec un peu de mathématiques appliquées pour obtenir l’indice de visibilité OPR, une estimation de la manière dont un site est visible sur Google.

La base des mots-clés Searchmetrics évolue tous les mois (ajout, suppression) et porte à la fois sur les mots-clés génériques et ceux de longue traîne.

Tiré de l’article du 13 avril 2011 Searchmetrics.