Google Shopping devient GRATUIT ! (Décryptage)

Breaking News ! Google vient d’annoncer via l’intermédiaire de son président Commerce, Bill Ready, la gratuité de son service Google Shopping pour les retailers. Nous n’étions pas prêts… (visiblement Bill si !).

Source : https://www.blog.google/products/shopping/its-now-free-to-sell-on-google/

Une annonce  pour le moins surprenante dans un contexte de crise et en perspective de l’annonce des résultats financiers de Google pour le 1er trimestre qui devraient être pour le moins décevant… Pour le moment, ce changement devrait s’opérer aux US seulement d’ici la fin du mois, mais une application globale à l’ensemble des marchés couverts par Google est également prévue d’ici la fin de l’année.

Entre prosélytisme, communication financière et stratégie économique offensive, quelles sont les vraies raisons de cette décision étonnante de Google ?

Qu’est-ce qui motive la décision de passer google shopping en mode gratuit ?

Officiellement, la communication de Google justifie cette décision comme un moyen d’aider les retailers (notamment les plus petits) dans un contexte de crise à assurer leur transformation digitale. Avec l’ensemble des points de vente fermés pour la grande majorité des commerces, le digital devient ainsi la seule option pour bon nombre de distributeurs “brick et mortar” – avec des points de vente physiques si vous préférez.

 

Recruter de nouveaux annonceurs sur Google Ads et Shopping 

Officieusement, cela constitue une stratégie très offensive pour recruter de nouveaux annonceurs jusque-là réticents (ou qui ne s’étaient pas donné les moyens…) à distribuer leur produit sur le web. Si aujourd’hui cette stratégie paraît très étonnante de la part de Google, n’oublions pas que dans un passé pas si lointain (avant 2013) Google Shopping était déjà un service gratuit. La firme de Mountain View avait choisi dès son lancement en 2002 (appelé successivement Froogle, Google Product Search, puis enfin Google Shopping) de proposer gratuitement ce service pendant plus de 10 ans jusqu’au passage au modèle payant début 2013 en France  (donc il y a “seulement” 7 ans).

Le service Google Shopping a donc longtemps connu un succès très mitigé  avant de connaître le succès qu’on lui connaît aujourd’hui. A cette époque, le service se heurtait à l’omniprésence des comparateurs de prix dans ses pages de résultats de recherche et à l’habitude des utilisateurs d’utiliser ces services tiers pour préparer leurs achats.

 

Défier Amazon, le leader mondial du e-commerce

Dans le contexte d’aujourd’hui, l’ennemi n’est plus le même puisque la quasi-totalité de ces comparateurs a disparu (tiens donc…) mais Amazon a pris le contrepied très rapidement et semble fortement profiter du contexte de crise dans son activité. Fort à parier, qu’au-delà de la bienveillance communiquée, l’objectif de Google est avant tout de profiter de l’opportunité de ce contexte pour tenter de contrer le géant Amazon sur son terrain.

 

Comment la gratuité de Google Shopping va se traduire pour Google ? 

L’impressionnante annonce de Google ne peut que nous interroger sur l’impact économique de cette décision sur les résultats économiques de la firme (si solide soit-elle). On imagine aisément la part que représente Google Shopping dans son chiffre d’affaires et le sacrifice que pourrait représenter le modèle de gratuité. 

Concrètement, la gratuité ne concernerait visiblement que l’accès aux résultats Shopping via l’onglet dédié. Les résultats issus de Google Shopping intégrés directement dans la page de résultats classique de Google resteraient payants et soumis au modèle de mise en concurrence via le système d’enchères.

Citation de Google concernant les détails de la mise en place des “Free Listings”    

L’accès aux produits et la gratuité du modèle se limiteraient donc à une partie seulement (probablement assez faible) du trafic issu de Google Shopping (graphique 1 ci-dessous). Alors que la plupart des revenus issus de la plate forme Google Ads sont très probablement générés par les listings directement intégrés dans Google Search (graphique 2).

 

1 – Listing Produit via l’onglet Google Shopping): Types de résultats concernés par la gratuité du service (Free Listing)

 

2 – Listing Shopping directement intégré dans Google Search 

 

Cela permet donc de relativiser les sacrifices concédés par Google et prouve l’importance de l’enjeu de l’adoption par les utilisateurs d’une interface place de marché dans l’onglet “Google Shopping”  se rapprochant plus de celle d’Amazon. L’idée étant ici peut être pour Google de pousser l’utilisation de ce service grâce à un catalogue élargi pouvant faire face à Amazon (permis par la mise à disposition gratuite de ce service). 

Un dernier enjeu fort  apparaît pour Google sur la mise en avant de sa marketplace et celui de la guerre des GAFA sur les moyens de paiement.  On imagine aisément l’intégration d’un bouton “Buy with Google” dans la fiche produit sur Google Shopping, utile notamment aux commerçants qui ne disposent pas de système de paiement électronique. L’annonce du partenariat avec Paypal à court terme confirme l’enjeu pour Google de ce cheval de bataille face notamment à l’émergence d’acteurs comme Apple Pay.

 

 3 – Fiche produit (intégration probable d’un bouton “Acheter avec Google”)

 

Quel est l’impact de la gratuité de Google Shopping pour les annonceurs ?

Au-delà de l’effet d’annonce de Google, il est important de comprendre que du coté des annonceurs, cela ne représentera probablement qu’un petit coup de pouce proportionnel à l’utilisation de ce service dans l’onglet “Shopping” : probablement assez faible par rapport aux résultats Shopping intégrés dans la page de résultat classique). L’impact de cette décision pour les annonceurs va aussi être limité par l’augmentation de la concurrence sur ce vertical avec l’arrivée de nouveaux distributeurs attirés par la gratuité. La grande inconnue dans l’équation étant le degré d’utilisation de l’onglet “Shopping” par les utilisateurs… 

Cela constitue, toutefois une opportunité de trafic gratuit à ne pas négliger. Dans ce contexte de gratuité, la qualité du flux de produit et notamment les critères que sont le titre, la description, la page de destination ou encore les avis vont devenir les seuls facteurs de positionnement dans la “marketplace” de Google Shopping.

Ne serait-il donc pas le bon moment de travailler sur l’optimisation de ses flux de produits pour Google Shopping avec une agence Google Ads certifiée ?

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Commentaires

    Laisser un commentaire

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

    En tête de liste sinon rien
    Take the lead!
    Référencement : visez la première page Google