Le SEO à l’heure de la recherche vocale

  • 01 mars 2017
  • François Besson

D’après une étude, 20 % des requêtes Google formulées sur un smartphone sont dictées. Les mobinautes ont très souvent recours à la recherche vocale, dans de nombreuses situations : définition d’un mot, météo, GPS, appels téléphoniques… Mais concrètement, cette nouvelle façon de formuler des requêtes influe-t-elle sur le SEO ?

Recherche Vocale - 1ère Position

 

La recherche vocale sur mobile

La recherche vocale envahit nos smartphones. Pas étonnant quand on observe que l’utilisation du mobile est en plein essor, favorisant ainsi ce type de comportement. S’exprimer à voix haute, c’est plus facile, plus rapide, plus pratique. Surtout lorsqu’on est en train de faire quelque chose qui nécessite les deux mains : bricolage, cuisine, jardinage, sport… Le nouveau comportement des internautes dévoile le besoin de parler, plutôt que d’écrire. Il évolue en même temps que les smartphones, que leur interface, que leurs fonctionnalités…

 

 

Les conséquences de la recherche vocale sur le SEO

La recherche vocale est clairement différente de la recherche textuelle. En effet, on ne parle pas comme on écrit. On s’exprime autrement. Les pages web doivent donc s’adapter avec de nombreux critères, de nouvelles conséquences sur le SEO…

 

1 – Langage différent

Comme expliqué précédemment, les requêtes rédigées sont bien différentes de celles dictées. A l’oral, on a tendance à formuler de vraies phrases, plutôt que de rédiger une succession de mots clés à la suite. La façon de sélectionner les mots clés est certainement vouée à évoluer…

 

2 – La longue traîne toujours plus tendance

Étant donné que les requêtes orales sont construites comme de vraies phrases, et non pas comme des expressions sans sens réel, les requêtes sur Google vont s’allonger. La longue traîne est une véritable tendance depuis quelques temps déjà, la recherche vocale va dans son sens.

 

 3 – L’orthographe des mots clés

Les requêtes des internautes seront corrigées directement par l’outil de recherche vocale. Ce qui limite par conséquence les risques de fautes, comme les accents. Attention tout de même, lors de votre étude de mots clés, la requête orale peut être mal interprétée par l’outil…

 

4 – Mobile friendly

Le développement de la recherche vocale traduit évidemment le développement des usages mobiles. Dans un très proche avenir, le responsive design ne sera plus une option, il deviendra essentiel pour Google.

 

5 – Localisation

La majorité des recherches sur mobile se concluent par une visite en lieu de vente. En effet, le smartphone sert notamment pour les recherches de prestations locales : « restaurant italien bellecour à Lyon ». On détecte ici le potentiel du SEO : se positionner sur un mot clé travaillé sur la localité.

 

Pour le SEO, la recherche vocale implique de mieux connaître les besoins des internautes et travailler les mots clés tirés du langage naturel.

Vous souhaitez avoir l’avis d’un expert 1ère Position ? Contactez-nous !