Les différences d’algorithmes de positionnement de Google et Bing

  • 13 mai 2022
  • hugo domeur

D’un moteur de recherche à un autre, les résultats des SERPs peuvent très rapidement varier. Pour un peu que vous teniez un site, et êtes inscrit sur la Google Search Console ainsi que sur Bing Webmaster Tools, vous pouvez normalement comparer de grandes disparités dans les résultats et les positions moyennes. Et pour le comprendre, votre agence SEO vous révèle aujourd’hui les petits secrets des algorithmes des 2 plus grands rivaux sur le marché Français.

Plutôt se positionner sur Google ou Bing ?

 

Google remporte la bataille des parts de marché

En avril 2022 en France, Google possède 91,31%* des parts de marché. En d’autres mots, environ 91 personnes sur 100 basées en France et faisant appel à un moteur de recherche utilisent Google.
Mais alors que Google ne garde ses algorithmes de positionnement que pour lui, Ecosia et Yahoo! utilisent les algorithmes de référencement de Bing. Leurs parts de marché s’élèvent en avril 2022 en France respectivement à :

  • Bing : 4,37%*
  • Yahoo! : 1,26%*
  • Ecosia : 1,09%*

Ce qui nous fait un total de 6,72% de part de marché pour les moteurs de recherche utilisant les algorithmes de Bing. Donc environ 7 personnes sur 100 en France utilisant des moteurs de recherche font appel à l’un d’eux utilisant les algorithmes de Bing.

search engin market share

*Source des données et de la capture d’écran : https://gs.statcounter.com/
On pourrait se dire : Mais à quoi bon prendre en compte les algorithmes de Bing ? Cela ne représente que 7% des utilisateurs Français, autant se concentrer sur Google et le positionnement Bing viendra avec…

Mais l’algorithme de Bing peut être mis à profit pour toucher une audience spécifique

Bien qu’il n’existe pas de données exactes sur la démographie des personnes utilisant les moteurs de recherche faisant appel aux algorithmes de Bing, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte.

Le premier, est le fait que Bing est le moteur de recherche par défaut d’Internet Explorer, navigateur pré-installé sur chaque appareil utilisant Windows. Bien que nombre d’initiés passent exactement 5 minutes sur Internet Explorer au total par ordinateur (le temps requis pour installer Chrome, Firefox ou Brave), beaucoup de non-initiés au web gardent ce navigateur et, par extension, le moteur de recherche Bing. Ainsi, Bing reste le moteur de recherche de nombreuses personnes peu initiées au web, à commencer par une grande partie des Boomers, qui n’ont pas eu l’occasion de grandir dans un environnement digital, et qui par conséquent la technologie digitale n’est pas native pour eux.

Concernant Yahoo!, il était de même que Bing auparavant, c’était le moteur de recherche par défaut de certains navigateurs, dont notamment Firefox en 2014. Comme Google, Yahoo! proposait (et propose toujours) de se créer une adresse e-mail gratuitement. Ainsi, nombre de ménages possèdent aujourd’hui une adresse Yahoo personnelle crée il y a quelques temps, et gardent l’interface de Yahoo! et son moteur de recherche pour naviguer sur le web et accéder à leurs mails. Ainsi, Yahoo! représente une aubaine pour toucher une partie de la génération X.

Enfin, Ecosia propose aux utilisateurs de planter des arbres selon leur nombre de recherches effectuées. Une proposition de valeur touchant en plein cœur les personnes soucieuses de l’environnement… Idéal pour tout SEO travaillant sur des sites traitant d’écologie, de nature ou encore relatifs à tous types de végétaux.

moteur ecosia

Source : https://info.ecosia.org/what

Au final, même si Google possède la forte majorité des parts de marché en France, il peut être intéressant de faire plaisir aux algorithmes de Bing pour non seulement toucher également une part de l’audience, mais surtout toucher une cible spécifique.

 

Quelles différences entre les algorithmes des 2 moteurs de recherche ?

 

Au niveau technique

 

Les 302 peuvent être vues comme des… 301 pour Bing

Au vu de ce titre accrocheur, quelques explications s’imposent. Bing déclare que les 302 étant présentes depuis un certain temps et redirigeant toujours vers la même page, pouvaient être considérées comme des 301 sur le long terme.
Et à l’inverse, les 301 changeant régulièrement d’URL de destination peuvent quant à elle être considérées comme des 302. Et oui, c’est toujours une déclaration de Bing lui-même.

301 redirect bing
Source : https://blogs.bing.com/webmaster/2011/10/06/managing-redirects-301s-302s-and-canonicals/

 

Bing privilégie les Métadonnées

C’est un fait : Bing ne disposant pas d’algorithme de compréhension poussé comme BERT, il préfère se référer à la présence du mot-clé dans les Métadonnées, Hn et URL, voire domaine. Une autre différence entre Google et Bing : ce dernier accorde bien plus de poids à la Meta Description.
Au final, Google a moins besoin de tout ça maintenant qu’il comprend mieux le contexte des phrases et leur thématiques (ce que nous verrons dans la rubrique sémantique).

 

Avec Bing, n’hésitez pas à ajouter du contenu Multimedia

Là où Google améliore sa compréhension des autres langages que le HTML pour crawler une page, Bing a encore un peu de mal. Attention cependant : Bing est généralement en mesure de traiter le JavaScript d’un site également.
javascript bing
Source : https://www.bing.com/webmasters/help/webmasters-guidelines-30fba23a
Au niveau des images, vidéos ou autres éléments intégrés, Bing accorde plus d’importance dans la présence de ces éléments sur une page. N’hésitez donc pas à illustrer et apporter du contenu autre que textuel dans vos pages et articles. Enfin, en restant pertinent par rapport à votre sujet de base, bien entendu.

 

Core Web Vitals : Oui pour Google, non pour Bing

En 2021, Google a lancé sa mise à jour d’algorithme « Core Web Vitals ». Le principe est simple : favoriser le positionnement des pages rapides, et users-friendly (pas de pop-ups intrusifs pour les utilisateurs). On retrouve notamment des indications sur ces données dans les rapports Google Search Console. Du côté de Bing cependant, l’importance donnée est bien moindre.

 

Niveau Sémantique

 

Google préfère un champ sémantique riche, Bing les répétitions d’expressions exactes

Comme vu précédemment, Google travaille d’arrache-pied pour optimiser sa compréhension des textes. On a notamment eu le droit à 2 mises à jour majeures, plus précisément RankBrain et BERT. Ces 2 MAJ favorisent le positionnement des pages offrant la présence d’un champ sémantique varié autour de la thématique principale. N’hésitez donc pas à optimiser votre champ sémantique.
L’algorithme de Bing n’étant pas encore poussé à ce point, il se concentre sur la présence d’expressions exactes dans le contenu et les Métadonnées, comme vu précédemment.

 

Le contexte des mots-clés plus important chez Google grâce à RankBrain et Bert

BERT et Rankbrain offrent la possibilité de mieux comprendre la sémantique globale d’un contenu, dont le contexte des mots-clés placés dans une phrase. Ainsi, Google a une longueur d’avance sur la compréhension globale d’un texte, et peut mieux s’assurer que ce dernier soit un résultat pertinent vis-à-vis de l’internaute.

 

Concernant le Off-site

Vous vous attendiez à une partie sur le Netlinking ? Cette fois, on préfèrera une partie globale off-site, et pour une raison précise : englober les réseaux sociaux.

 

Réseaux sociaux : avantage Bing

Bing prend en compte dans ses algorithmes de classement les facteurs relatifs aux réseaux sociaux. On retrouve parmi eux les abonnés du compte relatif au site web, mais aussi les likes, partages et commentaires des publications du compte du site web ou de publications d’autres comptes contenant un lien vers une page du site web en question.

Attention cependant : Bing déclare valoriser les comptes de réseaux sociaux ayant un fort nombre d’abonnés et peu d’abonnements. L’idée est d’éviter l’impact social artificiel, et préférer prendre en compte les comptes proposant une réelle valeur ajoutée.

social media sheme

Source : https://www.bing.com/webmasters/help/webmasters-guidelines-30fba23a

 

Les backlinks ont plus d’importance du côté de Google

Ne nous méprenons pas : les 2 moteurs de recherche donnent de l’importance à leur lien selon la quantité de backlinks d’un site, mais aussi (et surtout) leur qualité. Sauf que Google attribue davantage de jus SEO aux backlinks d’un site, là où Bing préfère valoriser les extensions de domaine officielles comme vu précédemment.

 

YMYL : avantage Google

Your Money Your Life, ou YMYL pour les intimes, représente les sujets liés à la finance, au médical, à la sécurité et aux autres domaines pouvant impacter grandement l’aspect personnel d’une personne. Google ne tarit pas d’efforts pour faire en sorte que ses algorithmes choisissent en priorité des sources sûres quand ces sujets « touchy » sont recherchés. D’ailleurs, il s’agit d’un terme utilisé par Google dans ses consignes données aux Quality Raters, soit des personnes employées par Google évaluant la qualité des pages d’un site.
Suite à la différence des SERPs de Google et Bing sur des sujets sensibles, Bing a notamment été la cible de memers pendant un certain temps. Par exemple :

comparaison google vs bing

Source : https://www.boredpanda.com/google-vs-bing-memes/

 

Les extensions de site officielles ont la côte chez Bing

Tous les sites issus d’extensions officielles (.gov, .edu) ont une préférence concernant le positionnement du côté de Bing. On peut en déduire la raison suivante : à l’heure où, comme vu précédemment, Bing a du mal avec la notion de YMYL, il est logique qu’il préfère se référer aux extensions officielles, qui traitent souvent de sujets médicaux, financiers ou de sécurité.

Conclusion : Bing vs Google

On ne va pas se voiler la face, Google possède la grande majorité des parts de marché en France et ses algorithmes sont bien plus poussés que ceux de Bing. Mais cela n’empêche pas Bing, Yahoo! et Ecosia d’être tout aussi intéressants à se positionner dessus pour toucher un certain public.
Au final, rien n’empêche l’optimisation d’un site pour les 2 moteurs de recherche. Intégrez des images légères, par exemple au format webp, variez le champ sémantique de votre contenu tout en gardant l’expression exacte pour les grands titres et les Métadonnées… La célèbre devise de Google s’applique aussi à Bing finalement : « Focus on the user, and all else will follow ».

hugo domeur chef de projet SEO

Hugo D., Chef de projet SEO

Chef de projet SEO à l’agence de Lyon, je suis étudiant en alternance au sein de 1ere position depuis 2 ans. Je m'intéresse principalement au SEO technique et l'édition de site. Certifié QASEO j'accompagne des clients et la direction sur le référencement naturel de leur site.