Optimise ton taux de clics SEO !

La balise méta description est un élément essentiel de l’optimisation du référencement naturel d’un site web. Pas tellement pour son poids dans les critères de positionnement (qui semble faible) mais plutôt pour son pouvoir d’attraction dans les SERPs…

En effet, la méta description permet d’attirer les clics sur tes résultats plutôt que ceux de tes concurrents. Cela revêt d’autant plus d’importance si l’on croit à l’hypothèse selon laquelle les résultats naturels les plus cliqués verraient leur position augmenter progressivement avec le temps (critère utilisateur).

En gros, plus je suis cliqué dans les moteurs par rapport aux autres sites, plus mon positionnement s’améliore (avec le temps).

Maintenant que tu sais ça, tu te demandes forcément comment optimiser cette balise méta description et améliorer ton taux de clics dans les résultats organiques ?

Il existe 7 principes d’optimisation pour l’écriture des métas descriptions.

Le call to action ;

La valorisation des avantages concurrentiels ;

Le branding et la valorisation de la marque ;

La concision du message marketing ;

Le rythme et la dynamique de l’accroche ;

Le wording et l’optimisation du référencement ;

Les effets typographiques et syntaxiques.

 

Le Call to Action

S’adresser à l’internaute permet d’établir un premier niveau de communication et d’inciter au clic. L’internaute «chercheur» est dans une logique active et se sentira plus concerné par un message s’adressant directement à lui et traduisant sa volonté d’agir.

1

La valorisation des avantages concurrentiels

L’internaute doit pouvoir visualiser en un coup d’œil tes avantages par rapport à d’autres. Cela peut être le prix, les délais de livraison, le choix important de références, le service après vente, les garanties, des offres spéciales,  le prix le plus bas, le nombre de références…

L’important est de connaître ses forces et ses faiblesses pour savoir quels éléments valoriser.  Si tu ne sais pas, je te suggère de raccrocher les gants…

 

La logique de branding

Une recherche dans un moteur, c’est une opportunité d’affichage gratuit de ta marque. Pour entrer dans l’esprit des internautes doucement mais surement, cet effet d’affichage ne doit pas être négligé.

À l’inverse, si tu disposes déjà d’une marque puissante sur laquelle des investissements sont réalisés en communication, ceux-ci peuvent être mis à profit pour attirer le chaland dans les moteurs avec une marque connue et reconnue.

Si tu penses que ta marque n’a pas un intérêt suffisant pour être considérée dans la page de résultats d’un moteur,  je te conseille vivement là aussi de reconsidérer ta stratégie marketing…

 

La concision du message

Un message long n’est pas forcément un message efficace. Il est souvent préférable de faire une message court et percutant que long et plat… Le «plus» est souvent l’ennemi du «mieux».

Tu as 150 caractères affichés dans les pages de résultats des moteurs pour convaincre. Parfois seulement 100 peuvent améliorer la pertinence et l’efficacité de ton message.

 

Le rythme et la dynamique de l’accroche

La publicité fait souvent usage de formulations interrogatives, exclamatives, permettant de provoquer la réaction et l’intérêt de la cible.

2

Découvrez la lessive XXX !

 

Le wording

Un internaute sera sensible au fait de retrouver l’information cherchée dans le contenu de la balise méta description (qui s’affiche le plus souvent dans la page de résultat des moteurs)Il sera bénéfique tant pour le positionnement de ton site que pour le taux de clics de reprendre l’expression  principale ciblée par une page dans le contenu de la balise méta description.

Si l’on reprend ces différents éléments, tu peux le plus souvent modéliser une description de la manière suivante:

3

Les effets typographiques et syntaxiques

Un autre point intéressant que nous confirme les recommandations officielles de Google Adwords, c’est que la typographie et la syntaxe utilisée peuvent permettre d’optimiser le taux de clics sur une annonce :

La typographie est utile pour capitaliser les premières lettres de certains mots afin de leur donner du relief et de la visibilité dans une accroche, par exemple :

Accroche non optimisée :

4

Accroche optimisée :

5

La seconde  accroche est plus efficace car plus «rebondissante» (désolé je n’ai pas trouvé un qualificatif plus approprié avec ce qui me sert d’exemple).

 

La syntaxe et l’utilisation de symboles peut être mis à profit pour améliorer la lisibilité et la compréhension rapide d’une accroche.

Accroche non optimisée :

6

Accroche optimisée :

7

La seconde accroche est beaucoup plus courte lisible et percutante grâce à l’utilisation de symboles, chiffres, diminutifs (ok l’exemple est tiré par les cheveux mais cela permet de bien comprendre…).

 

Pour résumer sur l’optimisation du taux de clic et de la méta description

Si on prend le cas hypothétique d’Hubert souhaitant vendre des patates sur internet :

8

Voici en seulement 121 caractères une description parfaite pour Hubert souhaitant vendre ses patates sur le web… Ça vaut bien 5 000 caractères de théorie non ? 🙂

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Commentaires

  1. Loiseau2nuit #SEO #Angers

    Merci pour ce partage
    Le verbe d’action ! En matière de comm ca a toujours excellement bien fonctionné. Que ce soit en ligne ou en print, un verbe simple vaut parfois mieux que n’importe quelle dénomination capilo tractée, ca c’est clair !
    Après, pour les variations typos et les symboles, faut aussi voir à pas transformer tes 150 caractères en sapin de noël non plus sinon bonjour l’effet inverse à celui recherché. En prime, pour les symboles, ca marche si vos pages sont bien encodée (UTF-8), sinon vous allez avoir des surprises dans les snippets ! (c’était la tip technique du soir, bonsoir ^^)

  2. Des petits + qui ne coûtent rien. Après il faut également que Google prennent en compte cette balise dans son affichage. Ce n’est pas toujours le cas 😉

  3. Un excellent résumé des bonnes pratiques concernant la balise description. En effet son pouvoir d’attraction peut varier du simple au triple en terme de ratio de clic, voir + dans certain cas, si celle-ci est bien rédigée. Attention à ne pas trop bourriner sur des expressions/mots clés. Un résumé concis et clair reprenant une à deux fois le/les termes ciblés au max ça peut faire toute la différence avec la concurrence.
    Un petit détail en passant oublié dans l’article : ne pas hésiter à fournir une date ou année pour la vente de produits et service, histoire que le visiteur identifie tout de suite si les produits et offres sont récentes, ça vaut bien 4 petits caractères sacrifiés.

  4. Bonjour à l’équipe, c’est un super article que vous nous proposez là et il est clair que l’optimisation de la description est généralement bien effectuée dans Adwords et complètement oublié dans le SEO. Il est bon de le rappeler à tous les webmasters ! A vos claviers… Zou ! 🙂