Comment optimiser son site pour le BERT de Google ?

Considérée comme la plus importante avancée de Google depuis les 5 dernières années dans le domaine de la compréhension de la recherche et de l’intention de recherche, Google BERT est au coeur des préoccupations, des inquiétudes, des espoirs et des insomnies des professionnels du SEO. Selon le moteur de recherche américain, environ 10% des requêtes seront touchées à terme par cette mise à jour d’algorithme. Alors, véritable virage pour le référencement ou énième révolution sans réel impact ? 1ère Position, agence SEO, vous aide à comprendre et évaluer l‘impact de BERT sur le référencement de votre site et comment optimiser son site.

Illustration de Google Bert et un réseau neuronal

 

Qu’est-ce que BERT ?

BERT est un modèle de langage, créé par Google, dont l’objectif est d’améliorer la compréhension des intentions de recherche des internautes sur le moteur de recherche Google. Cette nouveauté repose sur un réseau de neurones pour le traitement du langage naturel, dit NPL pour Natural Language Processing. L’intelligence artificielle enrichit l’expérience de recherche. Bert veut dire Bidirectional Encoder Representations from Transformers.

 

Lancement de la mise à jour Google BERT

Annoncée et lancée en langue anglaise et aux États-Unis, le 25 octobre 2019, BERT devait initialement arrivé mi-2020 en France. Finalement, le 9 décembre 2019, Google a annoncé le déploiement de BERT dans 70 langues dans le monde entier, dont le français. Alors pour quelles conséquences pour les résultats de Google en France ? Vincent Courson, spécialiste du Search chez Google, a confirmé le lancement de BERT version française et expliquant que 10% des recherches pourraient bénéficier de cette évolution.

 

BERT, la recherche contextualisée et plus conversationnelle 

Le deep learning associé au NPL facilite la compréhension de l’intention de recherche et doit instaurer une nouvelle manière de rechercher l’information. Avec BERT, Google souhaite traiter une expression comme un ensemble de mots cohérents dans un contexte particulier plutôt qu’une suite de mots dissociés les uns des autres. Par exemple, les mots de liaison peuvent apporter des indications sur le sens de la recherche, l’intention de recherche de l’internaute.

En traitant l’ensemble de la requête en prenant en compte l’ordre des mots, la mise à jour algorithmique BERT et ses modèles d’analyse du langage naturel permettent de considérer le contexte de la recherche dans sa globalité. Une fois le contexte maîtrisé, le moteur de recherche peut fournir des résultats plus précis et pertinents améliorant donc l’expérience de recherche.

Mais pourquoi faire plancher les équipes Google Search sur le sujet alors que tous es internautes maintenant habitués à saisir des requêtes compréhensibles pour les robots ? Tout simplement parce que les moteurs s’adaptent aux nouveaux usages et aux nouvelles habitudes de ses utilisateurs ! Et parmi les nouveaux usages en termes de recherche… la recherche vocale (évidemment). Smartphones, tablettes, enceintes connectées et téléviseurs génèrent quotidiennement de plus en plus de recherches orales : Amazon, Apple et surtout Google doivent pouvoir être capables de comprendre ces recherches. Les recherches orales sont souvent plus longues, plus complexes et structurées de manière plus naturelle (question, phrase complète…). Bref, ce sont des requêtes qui sont directement impactées par BERT !

 

Pandu Nayak, vice-président de Google et responsable du Search, sur le blog officiel de Google :

À la base, la recherche consiste à comprendre le langage. C’est notre travail de déterminer ce que les internautes recherchent et de faire apparaître des informations utiles sur le Web, quelle que soit la façon dont vous épelez ou combinez les mots dans votre requête. Bien que nous ayons continué à améliorer nos capacités de compréhension de la langue au fil des ans, nous ne parvenons toujours pas à bien faire les choses, en particulier avec les requêtes complexes ou conversationnelles. En fait, c’est l’une des raisons pour lesquelles les gens utilisent souvent un moteur de recherche, en tapant des chaînes de mots qu’ils pensent que nous comprendrons, mais ce n’est pas vraiment la façon dont ils poseraient naturellement une question.

Avec les dernières avancées de notre équipe de recherche en science de la compréhension du langage – rendues possibles par l’apprentissage automatique – nous améliorons considérablement la façon dont nous comprenons les requêtes, ce qui représente le plus grand bond en avant au cours des cinq dernières années, et l’un des plus grands pas en avant dans l’histoire de la recherche.

Dans son billet, il rappelle que le Search est un vaste domaine où des améliorations sont toujours possibles. BERT s’accompagnera sans doute de nouvelles versions pour faciliter la compréhension de l’intention de recherche si chère aux référenceurs. D’ailleurs, comprendre l’intention de recherche est l’une de nos bonnes résolutions pour être visible sur Google en 2020.

 

Quel est l’impact de BERT sur le référencement SEO ?

Une nouvelle mise à jour Google implique-t-elle nécessairement un changement de stratégie de référencement ? Pas vraiment dans le cas du déploiement de Google BERT ! Malgré le caractère très novateur pour les équipes de Google, BERT ne va pas bouleverser le quotidien des chargés d’acquisition de trafic. En effet, si vous appliquez déjà les consignes de Google, il n’y a aucune raison de changer vos habitudes et de modifier intégralement votre site web.

Si Google annonce qu’une recherche sur 10 sera touchée par BERT, cela ne veut pas dire un changement totalement de 10% de vos positions. Seules de légères variations (difficilement perceptibles à court terme) sont à attendre, principalement sur les requêtes longues et conversationnelles ! Vous allez voir que vous devez continuer à miser sur le contenu.

Voici quelques exemples de requêtes impactées par BERT :

 

Comment optimiser un site pour BERT ?

Pour rappel, BERT est surtout adapté pour les recherches complexes liées au langage naturel :

  • les requêtes longues
  • les questions
  • les recherches vocales

Google BERT vise à améliorer la compréhension de chaque requête pour déceler l’intention de recherche qui se cache derrière celle-ci et adapter les réponses. Comme d’habitude, selon le moteur de recherche, il n’y a rien à faire afin d’optimiser son site pour BERT, le même son de cloche que pour le déploiement de RankBrain et les autres filtres.

“Il n’y a rien à optimiser avec BERT, ni rien à repenser. Les principes fondamentaux de notre recherche, récompenser l’excellent contenu, restent inchangés” dixit Danny Sullivan, chargé des relations publiques au sein de Google Search.

Cependant, je ne peux que vous conseiller de suivre quelques pistes pour optimiser son site pour BERT (si ce n’est pas déjà fait !) :

 

Rédiger du contenu dans un langage naturel

Cependant, John Muller (autre voix qui compte chez Google) offre un conseil pour réussir à l’heure du deep learning dans le domaine du Search. Selon lui, les webmasters doivent écrire le plus naturellement possible et produire du contenu de qualité afin d’optimiser leur site web pour Google Bert. En effet, si vous écrivez encore pour plaire uniquement aux robots avec des listes exhaustives de mots-clés sans aucune logique, il est possible que votre site perde en visibilité et que votre trafic diminue.

 

Écrire pour les moteurs de recherche

Plaire aux moteurs de recherche n’est pas une raison suffisante pour rédiger du contenu sur un site internet. Gagner en visibilité et acquérir du trafic n’est qu’une conséquence de la création de contenu. Cette dernière doit être motivée par le besoin de répondre aux des requêtes d’internautes, de les informer ou de les divertir. Arrêtez le bourrage de mots-clés au profit d’expressions plus naturelles  !

 

Aller à l’essentiel

L’un des principaux défis pour le SEO à l’ère de BERT ne concerne pas la façon dont Google comprend le contenu des sites, mais vise à mieux comprendre ce qu’un utilisateur recherche exactement. Cela signifie que pour les SEO, la clé ici est d’être plus précis sur les requêtes ou les questions auxquelles votre contenu doit répondre. Le meilleur contenu – celui mis en avant par Google – est celui qui répond et satisfait aux besoins des utilisateurs.

Le fait est que le contenu est souvent dépourvu de tous les mots de liaison ou les pronoms des mots-clés ciblés en pensant que c’est ce que les gens recherchent. Il ne faut pas oublier les mots-clés de longue traîne, et les mots de liaison contenus dans ces recherches, mais c’est exactement ce que le BERT essaie d’accomplir. Plutôt que de se concentrer uniquement sur les outils de recherche de mots-clés, utilisez d’autres outils pour cibler les bonnes requêtes :

  • La saisie semi-automatique Google
  • Les People Also Ask
  • Les recherches associées

Les requêtes obtenues résument ce que les internautes recherchent et de la façon dont ils le font, alors utilisez-les comme des indices sur la façon dont vous écrivez votre contenu !

 

En bref sur BERT

  • BERT permet à Google de déceler plus précisément l’intention de recherche
  • BERT modifie une faible partie de la SERP, principalement sur les requêtes complexes, longues et conversationnelles
  • BERT implique de rédiger des contenus le plus naturellement possible en s’adressant aux internautes
  • BERT ne bouleverse pas le métier de référenceur et a un faible impact sur le référencement SEO
Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Commentaires

    Laisser un commentaire

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>