Compte Rendu Performance Web Genève 2016

Performance web Genève 2016
Conférences Performance web Genève , vendredi 20 mai 2016

20 mai 2016, 8h30, au détour d’une rue du centre ville de Genève au Théâtre de l’Espérance, Performance Web ouvre ses portes. L’événement  accueille sur une journée pas moins de 12 conférences et 14 intervenants (et des pointures dans leur domaine !)  sur des thématiques variées du SEO,  SEA , web analytics, marketing digital, e-mailing, sécurité et données privée, social média …

Tout d’abord un grand merci à l’équipe d’organisation de l’association Performance Web. Un événement ne serait pas ce qu’il est sans ceux qui le font vivre (bénévolement) au profit de 300 personnes présentes le jour J à Genève pour vivre une expérience unique et partager autour du web !

 

La Team Performance Web 2016

En premier lieu, merci à la team pour cette réussite collective :

Patriclogo performance web genevek Chareyre (@patrickchareyre xenoht.net) qui avait pour tâche de coordonner l’événement avec une précision horlogère et la très lourde responsabilité de remplir les verres des sponsors, intervenants et partenaires. Pari réussi avec brio Patrick !

Yannick Bouvard (@yeca / yeca.pro) pour l’ensemble de ton œuvre sur l’événement (photographe, déménageur, conférencier … et j’en passe surement beaucoup !). Merci aussi d’avoir eu a eu la gentillesse (naturelle) de me ramener dans la Yaute le lendemain de la fête.

Jérôme Guyonnet ( @g_jerome / f5media.fr) même si on ne semble pas d’accord sur grand chose 😉 , ça sert à ça le débat !

Emilie Since (@emiliesince ) qui a tout fait pour rassembler et amener l’after le plus loin possible… Sans moi après 2h30. J’espère que ça s’est bien fini ! Merci pour toutes tes attentions avant et pendant l’événement !

Mickael Lopes (@lopesmikael_GE / lopesmikael.com) je te souhaite de faire le bon choix pour démarrer ta carrière professionnelle. Dans les 2 cas, il faut se lancer ce n’est jamais définitif et tu vas apprendre beaucoup !

Matteo Mazzeri (@matemaz / mazzeri.net) mon (presque) voisin puisque j’aperçois le clocher de son village depuis ma fenêtre. J’espère que tu choisiras une date en dehors de mes vacances pour les BBQ du web d’Annecy cette année !

Raph Mau (@raphmauraphmau.com) pour la conception du logo de performance web (et son “projet de merde de qualité” à découvrir sur poost.me). Merci (plus accessoirement) pour l’animation de mes soirées au cours de l’événement et pour tes “bons conseils” de vie !

Une belle équipe aux manettes de cet événement web qui s’est inscrit comme un incontournable dans le paysage francophone avec cette édition 2016 !

 


 

Secret2moteurs.com partenaire de L’ÉVÉNEMENT

secrets2moteurs.comPour cette édition 2016, nous avions l’honneur d’être (modestement) partenaire de l’événement Performance Web  avec www.secrets2moteurs.com (outil de veille édité par 1ère Position depuis 2000, permettant aux professionnels des domaines du search et du social marketing de partager gratuitement leurs contenus auprès de la communauté de fidèles lecteurs).

 


 

Compte rendu de performance web 2016

Revenons en aux faits… Performance Web s’est inscrit rapidement comme un modèle parmi les événements du genre avec pour maîtres mots :

” Partage, Bonne Humeur, Bienveillance “

Une occasion unique (et à peu de frais) d’apprendre, de rencontrer, de partager avec des gens de tous horizons. Et il faut le dire, bien souvent un peu fous…

 


 

Démarrage à 9h00 préciseS comme prévu ! 

matteo-mazzeri
Matteo Mazzeri, speaker de l’événement Performance Web 2016

Le timing et les enchaînements ont été assuré d’une main de maître par le trépidant Matteo Mazerri qui nous a fait la grâce de son accent italien pour internationaliser encore un peu plus l’événement. Matteo a su chanter les transitions entre les conférences et coordonner le tirage au sort des gagnants des 15 000 CHF  de lots mis en jeu pour les participants (rien que ça !).

On notera la référence à un concept obscur de NSEQ (à la place de NSEO), mais cela permettait de rebondir sur la thématique N°1 du web sur laquelle se sont appuyés quelques intervenants pour garder le public en émoi tout au long de la journée (n°1 Stephane Koch et n°2 Kevin Richard). C’est ainsi que pas moins de 12 conférences et 14 intervenants vont s’enchaîner à un rythme d’enfer.

 

 



Le programme des  conférences

Voici les raccourcis vers les 12 comptes rendus des conférences. N’hésite pas à me remonter tes remarques en commentaire si tu as des compléments d’infos, ou si tu as observé des imprécisions dans mes notes…

#1 – Etude SEO factors : les critères de référencement résultats 2016 avec Yannick Bouvard
#2 – SEO / SEA : ami ou ennemi ? avec Vincent Lehmann
#3 – Inspirer la culture des données grâce aux web analytics avec Sabine Dufaux
#4 – Deep learning et le web, y-a-t-il réellement une révolution en route ? avec Sylvain Peyronnet
#5 – Est-il encore possible de gérer son image privée et professionnelle sans maîtriser la sécurité de ses données ? avec Stéphane Koch
#6 – Etude et méthodologie d’analyse de la concurrence SEO avec Kevin Richard
#7 – Comment exploiter l’emailing pour l’acquisition et la fidélisation de vos clients ? Nicolas Pittet
#8 – Audit SEO par Sandrine Bertrand et Julien Jimenez
#9 – Echanges sur les nouveautés search avec Google : questions/réponses par Zineb Ait
#10 – Comment les PME doivent se réinventer pour acquérir des clients ? par Blaise Reymondin
#11 – Comment se positionner en 1ère page de Google sur une thématique très concurrentielle ? par Paul Sanches
#12 – Comment créer le plus beau site du monde et faire craquer Google ? par Christian Méline & Laurent Bourrelly

 



#1 – Etude SEO factors : les critères de référencement résultats 2016 avec Yannick Bouvard

Yannick Bouvard : Etude SEO Factors sur les critères de référencement naturel
Yannick Bouvard : Etude SEO Factors sur les critères de référencement naturel

Premier sujet SEO : Yannick a présenté les résultats de la seconde étude sur les critères de référencement naturel SEO Factors .

SEO factors c’est quoi ?

Cette excellente initiative vise à recueillir par le biais d’une enquête l’avis de 47 experts SEO francophones (triés sur le volet) sur  63 critères de positionnement dans les moteurs de recherche. Le fonctionnement est simple, chaque expert attribue une note de 0 à 100 sur chacun des facteurs. Tu n’es pas sans savoir que le SEO est une discipline complexe influencée par de nombreux éléments. L’avis des spécialistes permet donc de révéler les tendances liées à l’observation et l’expérience de professionnels du secteur. L’étude permet notamment de confronter ses croyances et le poids de chaque ingrédient dans sa propre recette d’optimisation SEO sur des critères de pertinence qui restent secrets.

Les TOP critères de référencement naturel 

On retiendra notamment que les résultats sont globalement très similaires d’une année sur l’autre confirmant que les basiques SEO ne changent pas ou peu (c’est rassurant !). Pour résumer, on retrouve parmi ces facteurs importants la prédominance d’un contenu original optimisés sur les mots clés (balise title, maillage, richesse sémantique du contenu) permettant de générer des liens externes de qualité. Rien de bien nouveau sous le soleil de Genève, Content is King !

Les TOP évolutions des critères SEO

Les TOP évolutions concernent les facteurs poussés dans les communications officielles de Google (importance de la compatibilité mobile ou HTTPS, vitesse de chargement) même si ces critères conservent un poids moyen ou faible selon les experts interrogés (l’observation des experts semble confirmer un impact relativement faible de ces leviers dans une stratégie SEO puisque ce sont des critères que l’on retrouve en milieu ou bas de classement (http://www.seo-factors.com/2016-resultats). Nos experts semblent donc sensibles aux communications officielles de Google mais restent prudent sur l’impact de celles-ci par rapport aux basiques.

Egalement, les progressions semblent aller dans le sens d’une prise en compte plus importante des critères liées à la sécurité et permettant à Google d’identifier des sites de confiance (qui montrent patte blanche) : Whois publique, HTTPS, correspondance thématique du linking, localisation du serveur pour les facteurs positifs et propriété de site pénalisés pour les facteurs négatifs (Cf. TOP progressions : http://www.seo-factors.com/2016-evolutions). Le critère de vitesse de chargement d’un site web affiche également une belle progression (+10 points en milieu de tableau avec la 35e place sur 63 critères).

Je te laisse donc éplucher plus en détail les résultats de cet étude sur les critères du référencement sur Seo-factors.com.

Retrouve  Yannick :

Sur Twitter @yeca

Sur le web yeca.pro et une.ch (Agence Une Réputation) et si tu as envie d’admirer ses réalisations photos (yeca.info)

Les slides de la conférence: https://fr.slideshare.net/yecayeca/seo-factors-2016-les-rsultats

Retrouve les résultats complets de l’étude SEO Factors : seo-factors.com

 

Retour à la liste des conférences ↑

 


 

#2 – SEO / SEA : Ami ou ennemi ? avec Vincent Lehmann

vincent lehmann seo sea ami ou ennemi
Vincent Lehmann : SEO / SEA ami ou ennemi ?

Un sujet qui nous tient à cœur aussi chez 1ère Position ! Vincent nous a parlé de l’intérêt de l’utilisation des synergies entre les leviers du référencement naturel (SEO) et du référencement payant (SEA) qui doivent agir de concert.

Vincent a notamment mis en avant de nombreux points de différences entre les 2 leviers, comparant le SEO à un “marathon” et le SEA à un “sprint”…  Il n’en reste pas moins que c’est une course aux résultats dans les moteurs de recherche.

Un des points remarquables de sa conférence était la mise en avant des avantages/inconvénients des supports SEO et SEA dans la définition et dans la mise en place d’une stratégie de Search Marketing sur les moteurs de recherche. Pour détailler ces points :

Pour les avantages/inconvénients du SEO :

PositifsNégatifs
Trafic de qualitéStratégie à long terme
Internautes en démarche activeRisques de pénalités
Investissement durablePas de visibilité sur les mots clés (not provided)
Supports variésBeaucoup de concurrents
Dépenses limitées“Cible en mouvement”

 

Pour les avantages/inconvénients du SEA :

PositifsNégatifs
FlexibleDépendance
Cycles courts “test and learnCoût
Budget maîtriséSuivi chronophage
Visibilité garantieBeaucoup de concurrents

Parmi les enseignements livrés sur Adwords, on apprend notamment que :

Sur certaines requêtes très commerciales, 80% du trafic peut être capté par les résultats payants issus de Google Adwords.

1 utilisateur sur 2 ne ferait pas la différence entre les résultats naturels et payants.

L’apparition des 4 liens premiums dans Google, et la disparition des résultats payants dans la colonne de droite, ont provoqué un lissage du CTR entre les 4 positions premiums au détriment de la première.

Les bonus/malus sur les prix d’enchères sont calculés en fonction du Quality Score des mots clés (alors là, je veux bien la slide que je n’ai pas eu le temps de shooter !).

Un excellent point de vue illustré par Vincent, qui nous a démontré que loin des clivages SEO/SEA qu’évoquent les annonceurs (et aussi les professionnels de ces 2 disciplines), les approches du Search Marketing se rejoignent sur de nombreux points. La cible, l’intention de recherche et le support restent quasiment les mêmes, que l’on soit sur des résultats naturels ou payants.

Une course à mener en équipe… Avec en ligne de mire la formule magique : 1 (SEO) +1 (SEA) = 3

Retrouve  Vincent :

Sur Twitter : @smooseo

Sur le web :  procab.ch (agence Procab Studio)

 

Retour à la liste des conférences ↑

 


 

#3 – Inspirer la culture des données grâce aux Web Analytics avec Sabine Dufaux

Sabine Dufaux Web Analytics
Sabine Dufaux : “Inspirer la culture des données dans les entreprises grâce aux Web Analytics”.

Ensuite, Sabine a abordé un sujet bien dans les tendances actuelles avec un exposé sur les intérêts de la data et des web analytics, ainsi qu’une approche méthodologique complète pour aborder et vivre la culture des données dans les stratégies digitales des entreprises.

Le “Health Check” pour contrôler la fiabilité des données

Le premier conseil de Sabine porte sur la nécessité de disposer de données fiables grâce au principe du  “Health Check”, un audit de configuration des outils de récolte des données permettant de quantifier la maturité d’un site web et de son système de tracking.

La phase de questionnement pour définir les KPIs

Vient ensuite une phase de questionnement sur les objectifs de son site web pour définir les KPIs (indicateurs clés de performance) correspondant à son Business Model. Dans cette phase, l’empathie (se mettre à la place de ses clients avec l’approche des personas, par exemple) permet de définir ses propres indicateurs de mesure pour évaluer l’atteinte de ses objectifs business. L’approche issue des Lean Analytics OMTM (One Metric That Matters) apporte un cadre permettant de rester focalisé sur ses objectifs prioritaires et leur réalisation.

Implémentation du marquage Analytics

Après cette seconde étape, l’implémentation d’un plan de marquage adapté permet de collecter les données qui correspondent à la réalisation de ses objectifs business

Analyse des données et segmentation

L’analyse de ces données permet enfin d’identifier les succès et les lacunes, en gardant bien à l’esprit que la phase d’analyse se doit de porter sur des segments identifiés. Les données et tendances globales étant souvent lissées (par les utilisateurs des sources d’acquisition, ou des supports d’accès parfois bien différents entre les utilisateurs d’un site web), la segmentation dans l’analyse est incontournable !

À retenir de la conférence, que le web analytics doit être vu comme un cycle d’amélioration continue de la performance qui ne se termine jamais… Donc mesurez et surtout optimisez !

Retrouve Sabine:

Sur Twitter : @sdufaux et @relaxintheair (Agence)

Sur le web : sabinedufaux.com et relaxintheair.com (Agence)

Les slides de la conférence:

 

Retour à la liste des conférences ↑

 


 

Pause du matin

Après la première pause du matin et malgré quelques cafés, tu m’excuseras si la suite des comptes rendu est moins précise et moins structurée. Difficile de prendre des notes et photos, de live twitter, d’échanger et de faire de la veille sur le hashtag officiel #PWGE16…  La complexité de la conférence de Sylvain Peyronnet qui a suivi la pause n’y est sans doute pas pour rien, tout le monde semble y avoir grillé quelques réseaux de neurones :-).

 


 

#4 – Deep learning et le web, y-a -t-il réellement une révolution en route ? avec Sylvain Peyronnet

Sylvain Peyronnet deep learning et SEO
Sylvain Peyronnet : “Deep learning et le web : Y-a-t-il vraiment une révolution en route ?”

Sylvain Peyronnet, expert en algorithmique, nous a proposé une approche théorique du “deep learning”, un ensemble de méthodes d’apprentissage sur lequel repose la plupart des mécanismes d’intelligence artificielle (IA) qui se développent sur le web et dans les algorithmes de classement des moteurs de recherche.

Un sujet pour le moins complexe que Sylvain a su vulgariser auprès du public (enfin je crois), avec un style décontracté et un triptyque improbable mêlant notes d’humour, messages cachés et animaux.

Deep learning et algorithme de classement

Le “deep learning” est un changement de paradigme dans la manière dont Google évalue la qualité d’un site et d’une page. On retrouve ces mécanismes dans les nouveaux algorithmes Google (Rankbrain, Hummingbird), faisant moins de bruit que les cousins de la ménagerie Google (Panda et Penguin), dans la mesure où la mécanique d’apprentissage vise à faire progresser les résultats de qualité plutôt que de filtrer violemment des sites web ne respectant pas les règles (avec les filtres Panda sur le contenu et Penguin sur le liens). Changement de paradigme donc…

Impacts du “deep learning” côté SEO : une perte de contrôle

Côté SEO, ces mécaniques semblent considérablement complexifier la donne puisque l’on ne sera plus en mesure d’analyser quels sont les critères (features) utilisés par les algorithmes, et leur poids pour le classement d’une ressource par rapport à une autre, dans chaque contexte où l’algorithme a appris, et semble aussi capable de prédire. Une perte de contrôle (encore plus grande) des référenceurs sur les actions à mener et leurs impacts dans leur ranking ? Ou une vision prospective de la qualité pour l’utilisateur qui devrait fonctionner en SEO pour obtenir des résultats l’avenir ?

Au delà de l’intelligence artificielle dans les moteurs de recherche

Cette conférence interroge naturellement sur le potentiel et l’utilisation de l’intelligence artificielle tant les mécanismes semblent éloquents. La puissance de calcul étant aujourd’hui au rendez-vous pour matérialiser ces concepts d’apprentissage automatique dans de nombreux domaines de notre vie quotidienne,   quel sera l’impact et les implications (risques?) ? See U in 2020/2030…

Retrouve Sylain: 

Sur Twitter : @speyronnet

Sur le web : ix-labs.org (entreprise) et une-belle-etoile.fr (blog)

Son événement : https://deauville.queduweb.fr/

 

Retour à la liste des conférences ↑

 


 

#5 – Est-il encore possible de gérer son image privée et professionnelle sans maîtriser la sécurité de ses données ?  avec Stéphane Koch

Stephane Koch securité des données
Stephane Koch: “Est-il encore possible de gérer son image privée et professionnelle sans maîtriser la sécurité de ses données ?”

Derrière le sérieux du sujet de conférence lié à la sécurité des données, Stéphane a su capter son auditoire  avec une approche drôle et illustrée (par l’absurde) visant à nous faire prendre conscience des dérives et des dangers d’Internet pour son image privée (et professionnelle) et pour la réputation de son entreprise.

Un exposé riche en humour et en illustrations visant à faire prendre conscience que les personnes et les entreprises ont une existence numérique et sont exposées à de nombreuses formes d’attaques mettant en péril leur réputation et leur activité économique.

Ceci est d’autant plus important à l’ère de l’économie de l’information, car les entreprises doivent protéger leur capital data et ne plus se percevoir simplement comme des fournisseurs de services ou de biens industriels.

Avec le web, les problèmes et risques liés à la sécurité des données ont cru de manière exponentielle avec des actions mal intentionnées : “bref, il y a tous ces gens qui mettent directement votre activité en danger en utilisant des démarches sans rapport avec votre activité …”.

De quoi devenir vraiment parano…

Retrouve Stephane:

Sur Twitter : @stephanekoch

Sur le web : intelligentzia.ch

 

Retour à la liste des conférences ↑

 


 

#6 – Etude et méthodologie d’analyse de la concurrence SEO avec Kevin Richard

Kevin Richard: Analyse de la concurrence SEO
Kevin Richard : “Analyse de la concurrence SEO”

Kevin nous a livré, avec l’aisance orale qu’on lui connait, une présentation sur l’analyse concurrentielle SEO.

La méthode de benchmark proposée est simple :

Analyser la concurrence dans les SERPs (par ex. grâce son outil seobserver.com)

Copier les bonnes pratiques des concurrents

Faire Mieux

Trouver des points de différenciation pour ranker plus haut

Kevin a cependant alerté le public sur la nécessité, dans la démarche de se lancer dans la course au positionnement sur un mot clé, d’évaluer sa propre légitimité à se positionner sur une recherche par rapport à la concurrence : ” C’est l’histoire du mec (ndla: une espèce de Petit Poucet savoyard sûrement…) qui va chercher sa pomme en haut de la montagne, il n’y arrivera jamais…”.

Ainsi, si l’on peut encore voir certains sites parvenant (de façon illégitime, donc) à se positionner uniquement sur la puissance des liens, la thématique des liens (évaluée par le Topical Trust Flow de Majestic SEO) tend à dominer les facteurs influençant le ranking au détriment du (pur) jus.

Une méthode de benchmark simple et efficace livrée par Kevin qui pourrait tout aussi bien s’appliquer dans le Business.

Retrouve Kevin:

Sur Twitter : @512banque

Sur le web : seobserver.com

 

Retour à la liste des conférences ↑

 


 

PAUSE Déjeuner

1ere Position

 

Midi, une belle occasion de se restaurer au soleil avec un excellent buffet et de sponsoriser quelques   bières (une en fait) aux anciens de 1ere Position @Romain_Boileau  et @AntoineRomain ;-).

 

 


 

#7 – Comment exploiter l’emailing pour l’acquisition et la fidélisation de vos clients ? Nicolas Pittet

 

Nicolas Pittet emailing 2016
Nicolas Pittet : “L’emailing en 2016”

Nicolas a eu la lourde tâche d’assurer le maintien en éveil des troupes à l’heure de la sieste (après le déjeuner) sur la thématique de l’emailing pour les entreprises en 2016.

Souffrant parfois de mauvaise réputation (liée aux pratiques de SPAM), Nicolas a défendu l’idée, au travers de sa présentation, selon laquelle l’emailing reste le canal de marketing le plus proche du client fidélisé et fidélisable (pour autant qu’il soit bien utilisé) et un excellent levier d’acquisition.

Une bonne utilisation de ce levier  et la segmentation de ses bases d’email permet  une personnalisation importante du message et un ROI optimisé de ses campagnes.

Bien utilisé l’emailing est la Killer App du marketing direct. “Aujourd’hui, il est nécessaire de faire de l’emailing avec discernement plutôt que de cibler du volume” affirme Nicolas. Encore une conclusion de bon sens recommandant de respecter l’utilisateur final pour être performant !

Retrouve Nicolas:

Sur Twitter : @nicolaspittet

Sur le web : www.scandolagency.ch

Les slides de la conférence

Retour à la liste des conférences ↑


 

 

#8 – Audit SEO par Sandrine Bertrand et Julien Jimenez

julien-jimenez-sandrine-bertrand-audit-seo
Sandrine Bertrand et Julien Jimenez : “Audit/Check up SEO”

Le duo composé de Sandrine Bertrand et Julien Jimenez de l’agence Korleon nous a présenté ses méthodes d’audit SEO ainsi que différentes recommandations sur les pratiques d’optimisation du référencement naturel :

Pierre angulaire de l’optimisation du référencement naturel, le check up SEO :

Peut être réalisé pour de nombreuses raisons (performance, contrôle afin d’être “up to date” vis-a-vis des critères SEO).

De nombreux moment de la vie d’un site web le justifie (lancement, migration, moment charnière, tout au long de la vie d’un site).

Cible un large panel de personnes, du dirigeant au développeur web, en passant par la communication.

Mobilise de nombreux outils, le pus important étant d’avoir en tête qu’en SEO, l’outils n’est rien sans la logique et l’expérience du consultant SEO.

“C’est l expérience du consultant qui fait la qualité d’un audit SEO pas les outils qui ne comprennent pas le contexte”.

En conclusion Sandrine et Julien ont appuyé sur la nécessité pour les entreprises d’intégrer les recommandations issues de l’audit SEO pour obtenir des résultats. Une évidence pour les annonceurs clients des agences SEO ? Pas sûr…

Retrouve Sandrine et Julien :

Sur Twitter : @SandrineKbiz et @KorleonKBiz (Julien)

Sur le web : korleon.fr

Lien vers les slides de la conférence: https://www.korleon-biz.com/event-seo

 

Retour à la liste des conférences ↑

 


 

#9 – Echanges sur les nouveautés search avec Google: questions/réponses par Zineb Ait

zineb-google
Zineb Ait : “5 priorités de Google en 2016 + QR”

Zineb (ex) Webmaster Trends Analyst chez Google participait à cet édition de performance web comme intervenante pour présenter les nouveautés et priorités de Google en 2016 et répondre aux questions des participants.

Les informations délivrées par Zineb confirment l’importance donné par Google dans ses différents projets au mobile et à l’utilisation massive de l’extraction des entités nommées (via les formats de données structurés) par les robots d’indexation pour améliorer le classement des ressources et la proposition de contenus connexes aux internautes (utilisation des modèles prédictifs).

Zineb a notamment confirmé l’intérêt d’intégrer les formats de données structurées même si ceux-ci ne font pas l’objet de résultats enrichis (Rich Snippets)  dans les SERPs. JSON-LD parait aujourd’hui être la méthode la plus simple pour l’intégration, par les webmasters et l’extraction, par les robots d’indexation des entités nommées d’une page web.

Globalement le discours de Zineb rejoint les constats des différents intervenants sur les aspects important liés à la sémantique, au mobile, à la sécurité et sur l’importance à accorder aux aspects utilisateurs dans la mise en place des stratégies SEO. Tout cela dans le respect des guidelines de Google, cela va de soi !

Retrouve Zineb:

Sur Twitter : @Missiz_Z

Sur Linkedin : ch.linkedin.com/in/zinebaitbahajji

 

Retour à la liste des conférences ↑

 


 

PAUSE de l’apres midi

Un petit jus de fruits et une discussion autour de l’analyse de logs SEO, et c’est reparti !

 


 

#10 – Comment les PME doivent se réinventer pour acquérir des clients ? par Blaise Reymondin

Blaise Reymondin: PME et Digital
Blaise Reymondin : “Comment les PME doivent se réinventer pour acquérir des clients ? “

Grosse prise de recul avec cette conférence de Blaise qui nous gratifie d’une pause au milieu des sujets de conférences liés au SEO.

Son intervention abordait le sujet de la transformation des entreprise (en particulier des PME) à l’ère du numérique. Blaise nous a remis en la tête qu’au delà des écrans, il y a des vrais gens à satisfaire avec des services à valeur ajoutée, qui croient de plus en plus difficilement au discours (marketing) et privilégient l’expérience client.

Dans ce contexte de transformation rapide, les entreprises doivent se réinventer pour éviter “l’uberisation” qui guette l’ensemble des secteurs d’activité. L’expérience client devient donc le nouvel avantage compétitif (un produit est plus facile à copier qu’une expérience), et les PME disposent de nombreux atouts pour y parvenir : agilité, réactivité, flexibilité, liberté et proximité.

Pour réussir, les PME se doivent de définir une vision claire de leur stratégie en amont et d’utiliser des technologies de l’information et du marketing digital comme un moyen et non une fin en soi.

Une conférence inspirante et rafraîchissante menée par Blaise avec conviction !

Retrouve Blaise:

Sur Twitter : @reymondin

Sur le web : blaisereymondin.com et blogs.letemps.ch/blaise-reymondin/

 

Retour à la liste des conférences ↑

 


 

#11 – Comment se positionner en 1ère page de Google sur une thématique très concurrentielle ? par Paul Sanches

Paul Sanchez : Etre en premiere page sur Google
Paul Sanches : “Comment se positionner en 1ère page de Google sur une thématique très concurrentielle ?”

On passe la présentation du bonhomme (dixit Paul Sanchez : ” on s’en fout “) pour enchaîner sur un live et une présentation haute en couleur (pas seulement Black Hat), sur les moyens d’atteindre la première page de Google sur des mots clés très concurrentiels.

D’abord la concurrence est une  notion relative qui dépend de votre légitimité et des efforts liés a satisfaire les briques essentielles de l’optimisation SEO que sont la technique (lever les facteurs bloquants) et le contenu sans lesquels le facteur de popularité n’aura pas d’impact suffisant.

Paul nous a notamment livré au cours de son show que :

Pour Ranker c’est facile. Il faut être le Wikipedia de sa thématique (excellent exemple avec “Meilleur Taux”, 1er dans Google sur le mot clé  “rachat de crédit” : meilleurtaux.com/rachat-de-credits/).

L’importance grandissante du contexte du lien à la place de l’ancre. L’idée sous-jacente étant d’avoir un profil de lien naturel (un Linking “désoptimisé”). On croit marcher sur la tête (ou pas !).

Malgré le développement de certaines technologies estampillées par Google et les différentes annonces officielles sur une meilleur prise en compte des Framework JavaScript par les robots d’indexation de Google, le “Angular JS  pour le SEO c’est de la *****”.

Les opportunités de linking sont partout et surtout dans la vraie vie. Sollicitez déjà vos partenaires commerciaux et réseaux professionnels qui constituent les opportunités les plus efficaces et plus faciles à mettre en place.

La notoriété et le trafic deviennent des facteurs importants du ranking dans le mix des critères de référencement (excellent exemple sur un VILAIN hack visant à générer du trafic en masse via une recherche dans google, et se positionner sans backlinks sur un mot clés très concurrentiel).

Un show rondement mené par Paul au pays des Bisounours !

Retrouve Paul:

Sur Twitter : @seoblackout

Sur le web : https://www.killduplicate.com/fr/ (Outils SEO d’analyse de la duplication de contenu)

 

Retour à la liste des conférences ↑

 


 

#12 – Comment créer le plus beau site du monde et faire craquer Google ? par Christian Méline & Laurent Bourrelly

Christian Meline et Laurent BourellyOn finit en beauté avec nos 2 acolytes Laurent Bourrelly et Christian Méline sur le sujet du référencement naturel et de l’impact de l’optimisation sémantique sur le SEO. Christian et Laurent se sont fendu d’une présentation à 2 voix sur les concepts craquants de méta-mots (Christian, Cf. referencement-naturel-white-hat.fr/meta-mot-semantique-corpus-opus-1/), et cocon sémantique (Laurent, Cf. laurentbourrelly.com/formations/cocon-semantique/)

J’avais 10 choses à rayer sur mon calepin avant d’arrêter le SEO, en voilà une de faite avec la participation à une conférence de Laurent Bourrelly avant son retrait définitif de la scène !

Un échange très informel entre les 2 intervenants sur cette conférence avec ” le décodeur ” (Laurent) et le ” décodé ” (Christian), qui ont débattu des méthodes à employer pour séduire Google. Au cœur des préoccupations : les approches de la sémantique du cocon et des méta-mots permettant d’identifier les intentions de recherche des internautes afin de construire un dispositif permettant de construire le plus beau site et  séduire Google.

La matérialisation par les concept de cocon sémantique où méta-mot permet donc de construire une architecture de site ultra-optimisée pour les internautes et les moteurs tout en respectant “le secret du référencement: être utile” (L. Bourrelly).

Retrouve Christian et Laurent

Sur Twitter : @ChristianMeline & @laurentbourelly

Sur le web : referencement-naturel-white-hat.fr (Christian) et laurentbourrelly.com

 

Retour à la liste des conférences ↑

 


 

After performance Web

Fin des conférence. L’after était une super occasion de rester sur place plus longtemps pour poursuivre les échanges et pour discuter autour d’un (excellent) repas et d’un verre bien mérité ! Une merveilleuse initiative ouverte aux participants après une journée riche en enseignements. L’after permettait après une journée un peu trop dense de profiter des discussions et du networking qui font une grande parti de l’intérêt de ces rencontres professionnelles.

 


 

To be continued….

Performance Web 2016 à Genève était donc un événement à la hauteur des espérances. Merci encore à tous le staff d’organisation, aux sponsors, aux intervenants qui ont rendu possible cette journée incroyable ainsi qu’aux les très nombreux participants que j’ai rencontré et que je salue (la liste est trop longue pour tous les citer). Rendez vous en 2017 (le 19 mai)  pour de nouvelles aventures, apparemment tout est déjà booké  🙂 !


N’hésite pas à partager ton ressenti, tes questions, ou à passer un bonjour en commentaire du compte-rendu… Ça me fera toujours plaisir ;-).

Aurélien (@aurelien_guiton)

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Commentaires

  1. Wouuuahhh…c’est pas un résumé de la journée…c’est le plus long descriptif que j’ai jamais vu/lu…
    Top…top…Merci de ta présence Aurélien et ton super compte rendu.
    RDV en 2017….mais ça sera pas le 19 mai. La salle étant déjà booké.
    On communiquera bientôt sur la date…..;-)

    1. Aurélien Guiton

      Salut Patrick merci pour ton commentaire et le compliment :-). Effectivement je me suis lancé dans un sacré pavé, mais c’est la meilleure preuve de la qualité d’un événement inspirant.
      J’ai barré la date du 19 mai dans l’attente de bloquer la bonne date pour l’année prochaine parce que c’est sûr il y aura rapidement plus de places !
      Au plaisir de se revoir merci encore pour l’organisation de Performance Web 2016 je me suis vraiment éclaté 🙂 !

  2. Hello,
    Merci pour la citation ^^ !
    Comme t’as déjà fait tout le travail je vais juste ajouter les petits tips relevés par-ci par-là :
    #2 – SEO/SEA AMI OU ENNEMI ?
    => Tester des mots clefs en SEA et regarder ceux qui convertissent le mieux pour ensuite les travailler en SEO
    #3 – INSPIRER LA CULTURE DES DONNÉES GRÂCE AUX WEB ANALYTICS AVEC SABINE DUFAUX
    => Utiliser les segments pour analyser différents types de trafic, exemples :
    – trafic avec conversion Vs trafic sans conversion
    – session avec + de 500€ d’achat Vs autres sessions ou autre tranche d’achat
    #4 – DEEP LEARNING
    citation1 => “Plus on a de données, mieux c’est” >> Faux ! Avec trop de données on augmente le bruit et cela fausse les résultats et donc les analyses
    citation2 => “Dans le futur en SEO, ceux qui voudront gruger les moteurs de recherche, devront être capables de gruger les humains”
    #5 – EST-IL ENCORE POSSIBLE DE GÉRER SON IMAGE PRIVÉE ET PROFESSIONNELLE SANS MAÎTRISER
    LA SÉCURITÉ DE SES DONNÉES ?

    Outil utile => VeraCrypt pour chiffrer les données d’un ordinateur https://veracrypt.codeplex.com/
    Conseil => utiliser toujours la double authentification lorsque c’est possible (elle vous fait gagner un peu de temps face aux méchants^^)
    #6 – ETUDE ET MÉTHODOLOGIE D’ANALYSE DE LA CONCURRENCE ?
    => analyser les top mots clefs des concurrents
    Exemples :
    – elle : horoscope
    – 20min : sexe, horoscope, sudoku
    (j’ai pas revérifié ces exemples, le mieux est de tester vous même 😉 )
    => regarder le marché pour trouver des opportunités. On check avec Seobserver (ou à la mano) les TF des 10 sites occupant les premiers résultats sur des requêtes qui nous intéressent
    Exemples :
    – des TF aux alentours de 10 => très facile de se positionner
    – des TF de 20 environ => plus dur de se positionner
    – des TF de 50 ou plus => très dur voir impossible (à moins d’être un gros groupe avec une grande puissance de frappe)
    (ces données sont propres à chaque SEO et à chaque client, ce ne sont que des exemples. En fonction de la taille d’un client et de ses moyens il pourra être plus ou moins dur d’atteindre des expressions avec un certain niveau de TF)
    Kevin a cité Rand Fishkin : “il faut être 10 fois meilleurs que les sites premiers sur la thématique!” pour ce qui est du contenu. Pensez à utilisez tous les types de contenus 😉
    En conclusion => analyser les mots clefs, le marché, les backlinks !
    #7 – EMAILING
    => Pk faire de l’emailing :
    1) la BDD vous appartient
    2) vous pouvez toucher directement cette base/audience
    3) vous pouvez la remarketer
    4) vous connaissez ces visiteurs
    5) le coût au contact est très faible
    Comment collecter des adresses ?
    Exemples :
    – jeu concours
    – partenariats
    – achat (pas bien car les adresses peuvent être vendu à bcp de personnes)
    – location (mieux car les loueurs évitent de tuer leurs bases de contact)
    – growth hacking (c’est moi qui l’ajoute, ça veut rien dire comme ça, remplacez-le par soyez malin et inventifs ! ^^)
    [the anti abuse project => service contre le spam]
    #9 – CONF GOOGLE
    => Google est toujours normand^^, mais a quand même avoué que le hijacking existait et qu’il était en augmentation
    #11 – COMMENT SE POSITIONNER EN 1ÈRE PAGE DE GOOGLE SUR UNE THÉMATIQUE TRÈS CONCURRENTIELLE ?
    => Pour trouver rapidement des spots :
    – prendre les 10 (ou x) premiers sur une expression/une thématique
    – puis croiser les données de leurs backlinks pour voir les NDD en communs
    citation à retenir de Paul => “achetez des liens ça marche!” (Zineb de Google était dans la salle, c’était un moment assez magique^^)
    #12 – COMMENT CRÉER LE PLUS BEAU SITE DU MONDE ET FAIRE CRAQUER GOOGLE ?
    Je compléterais cette conf avec ce tool qui sortira bientôt normalement : http://www.seoquantum.com de @yannoth

    1. Aurélien Guiton

      Merci pour tes compléments d’infos Antoine, du coup j’hésite presque à enrichir mes comptes rendus dans des billets dédiés par conférence avec tes notes et d’autres photos et citations de tweet…
      Comme j’ai fait une parti de ton travail de chef sur le compte rendu de l’événement auprès de ton équipe SEO , je t’ai DM mon RIB pour que tu me transfère une partie de ta paye de chef 😉
      Ou alors comme je sais que ton equipe va lire mon compte rendu et tes notes je peux leur proposer nos offres d’emplois 🙂
      https://www.1ere-position.fr/qui/offres-emploi-referencement-webmarketing/charge-de-referencement-seo-hf-en-cdi-a-lyon

    2. Stéphane

      #5 – Merci pour le compte rendu Aurélie, et Pour faire plaisir à Antoine voilà une compilation de liens utiles à renforcer la sécurité de ses données: www.infosec.link

        1. Aurélien Guiton

          Oui Aurélien , je préfère Stéphane :-). Merci pour ton commentaire et ta conférence à Performance Web 2016. Un subtil mélange entre drôle et grave qui n’ pas manqué d’éveiller les consciences sur le sujet de la sécurité des données. Au plaisir d’assister à nouveau à une de tes conférences !

  3. Waoow ! Tu nous as rédigé le Magazine PW ! 😉
    Merci Aurélien pour cette rencontre, ce compte rendu et ton feed-back plus que positif. RDV l’année prochaine !
    PS : Mon nom s’écrit comme le pseudo Twitter => Mikael Lopes

    1. Aurélien Guiton

      Salut Mickaël merci pour ton retour et à l’année prochaine 🙂 !
      J’ai corrigé le “z” à la fin de ton nom c’est vrai que c’est l’orthographe des voisins de la péninsule ibérique

      1. J’ai l’habitude, les gens se trompent facilement. Tu n’es pas le premier et tu ne seras pas le dernier à faire cette erreur.
        Merci d’avoir corrigé. 🙂

        1. Aurélien Guiton

          Ah tu vois coup du destin, Stéphane vient de m’appeler Aurélie lol . Malheureusement comme toi aussi les gens se trompent facilement

  4. Christian Méline

    Merci pour ce compte-rendu qui me semble très fidèle à la réalité des conférences…
    Cette journée était formidable, merci à nos amis Suisses pour leur accueil 😉